Quel est l’intérêt de la massification en logistique ?

La logistique est une activité pour laquelle les entreprises engagent un maximum de ressources. Le but est d’optimiser leurs ventes. Elles ne peuvent parvenir à un tel résultat sans une amélioration des processus logistiques de leur Supply Chain. Une chose est certaine, l’étape du transport des marchandises est primordiale, car elle achève un cycle logistique. La livraison des marchandises doit ainsi s’effectuer sans encombre et dans les délais. Il existe plusieurs solutions de transport au service de l’optimisation logistique.

L’une des solutions de transport logistique consiste à massifier les flux de marchandises. Cela implique pour une entreprise, quel que soit son secteur d’activité, de convoyer ses marchandises vers une plateforme logistique régionale qui se chargera de les livrer aux clients. Certes, dans la mise en œuvre, ce procédé peut générer des contraintes, cependant, il n’en demeure pas moins sans intérêt pour les décideurs. Découvrez comment la massification peut aider à l’optimisation logistique.

Comment la massification peut-elle aider à l'optimisation logistique ?-1

La massification favorise la réduction des coûts de transport

Intervenant en aval de l’approvisionnement et de la production, la massification logistique répond dans un premier temps à un enjeu économique. Elle permet de réduire les coûts de transport logistique. C’est un fait, les frais de transport de marchandises, qu’elles soient destinées ou non à l’exportation, peuvent être assez élevés, ce que toutes les entreprises ne sont pas en mesure de supporter.

En effet, le moyen de transport sélectionné doit répondre aux standards internationaux. Ses caractéristiques sont aussi déterminées en fonction de la nature des produits à transporter. Cela engendre pas mal de frais, entre la possession par l’entreprise d’un certificat appelé communément ATP, attestation de conformité technique, et l’aménagement adéquat du véhicule de transport de marchandises. Ainsi, le prix du transport peut atteindre 15 à 20 % de la valeur du produit.

Dans certains cas, le pourcentage peut être plus important : les entreprises voient leurs charges augmenter sans que cela ait un impact direct sur leurs bénéfices. Heureusement, la massification des flux de marchandises permet de résoudre le problème des coûts exorbitants du transport de marchandises. Il est généralement question ici de mutualiser les frais de transport. L’idée est de canaliser le flux de commandes des entreprises régionales. Par conséquent, le coût de transport unitaire des marchandises sera moins important, car redistribué sur un volume plus grand.

La massification a également pour avantage de minimiser le vide sur le camion de livraison et d’optimiser les tournées de livraison, ce qui logiquement favorise une réduction des frais de transport des marchandises vers leur destination. Mais, encore faudrait-il que la plateforme de massification logistique soit construite au barycentre des différents points de livraison. Autrement, il n’y a pas d’intérêt pour les entreprises de rajouter dans leur chaîne logistique un site de rupture intermédiaire.

La massification contribue à l’amélioration de la performance environnementale

Bien que le camion soit perçu comme une solution fiable et flexible de transport, son usage n’en demeure pas moins problématique. Il faut savoir que de tous les moyens de transport logistique qui existent et qui sont utilisés par les entreprises depuis la nuit des temps, c’est le moins écologique. Selon le Citepa, Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique, les camions occasionnent à eux seuls plus de 7, 9 % des rejets en CO2.

Ainsi, le transport de fret routier a de nombreux impacts sur l’environnement, à savoir :

  • la pollution de l’air et de l’eau ;
  • la modification des paysages ;
  • le réchauffement climatique.

Les conséquences sur l’environnement sont telles qu’il n’est pas envisageable pour les entreprises qui cherchent à réduire leur empreinte carbone de recourir à ce mode de transport de marchandises. Pour améliorer leur performance environnementale, elles ont intérêt à sélectionner des moyens de transport écologiques comme le bateau ou le train.

En effet, ces deux modes de transport représentent respectivement 2,89 % et 0,3 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. S’il est possible de combiner ces différents modes de transport de marchandises pour tirer le meilleur de chaque solution (transport multimodal), il y a un inconvénient majeur : le coût de développement des terminaux de transport combiné.

La massification des flux de marchandises reste le meilleur moyen pour les entreprises de faire des économies tout en améliorant leur performance environnementale. En effet, les plateformes logistiques ont généralement recours au fret maritime ou au fret ferroviaire pour convoyer les marchandises à destination du client final.

Par ailleurs, si la mise en œuvre de ce procédé suscite autant l’intérêt des gestionnaires logistiques, c’est parce qu’il implique l’utilisation de modules de transports volumineux, ce qui permet d’optimiser chaque chargement. Ainsi, le nombre de déplacements est réduit, de même que la consommation d’énergie.

Comment la massification peut-elle aider à l'optimisation logistique ?-2

La massification permet de bénéficier de services de qualité

Une bonne gestion de la logistique est indispensable pour livrer le bon article au client dans les proportions indiquées et au bon moment. Si l’approvisionnement et la production sont des étapes importantes de la Supply Chain de toute entreprise, tout se joue en réalité à la phase de la préparation des commandes. C’est une opération logistique où se produisent de nombreuses erreurs.

Il faut savoir que chaque commande est unique et que certaines activités comme le packaging, la palettisation ou encore le cerclage requièrent un personnel qualifié ayant une bonne connaissance des process. Le but ici est de minimiser les risques de casse ou de détérioration des produits pendant le trajet pouvant occasionner des retours. La satisfaction des clients dépend donc en partie de la capacité d’une entreprise à bien gérer toutes les étapes de la préparation des commandes.

Pour les entreprises en début d’activité, la préparation des commandes est loin d’être une tâche facile. Elles ne possèdent généralement ni les capacités techniques ni les ressources financières pour conduire de manière efficace cette étape clé de la Supply Chain. En effet, les coûts de préparation de commandes peuvent dépasser 60 % du total des coûts d’exploitation d’un entrepôt. Dans ce cas, il est préférable pour les PME de recourir à la massification de leurs flux de marchandises.

En déléguant la livraison de leurs produits à une plateforme de transport massifié, elles sont assurées non seulement de réduire leurs coûts de gestion logistique, mais également de bénéficier de prestations à valeur ajoutée. Par exemple, les plateformes régionales fournissent aux entreprises des prestations de stockage et de conditionnement, primaire et secondaire, de leur commande. Concrètement, elles assurent pour leur compte les activités de :

  • packaging ;
  • co-packing ;
  • d’étiquetage.

Profiter de l’expertise d’un professionnel pour le stockage et la préparation des commandes favorise le succès des expéditions de marchandises. Cependant, l’intérêt de recourir à une plateforme régionale de stockage n’est pas uniquement subordonné aux prestations qu’elles offrent. Opter pour la massification de leur flux de marchandises permet aux entreprises d’éviter que leurs produits ne soient endommagés avant de parvenir chez le client, car la distance du dernier segment, celui dont l’arrivée est l’adresse du destinataire, est plus courte que dans le cas d’une distribution directe.

En conclusion, la massification est une opération qui peut effectivement aider à l’optimisation logistique. Pour autant, elle génère un coût qu’il faut bien prendre en compte dans le calcul de l’intérêt économique par rapport à la distribution directe.

Nous vous recommandons ces autres pages :