L’optimisation logistique au service de la sécurité sanitaire

Optimiser une chaîne logistique revient à trouver et mettre en place des solutions pour mieux coordonner les flux au sein d’une entreprise. Cela concerne aussi bien les flux d’informations que l’approvisionnement, la gestion des stocks et le transport des marchandises. Très souvent, l’optimisation logistique fonctionne à l’aide de données et de calculs complexes que seuls des logiciels peuvent effectuer.

Les objectifs d’une logistique optimisée sont nombreux et portent sur le court, le moyen et le long terme. L’optimisation logistique impacte notamment la sécurité, pour les employés comme pour les consommateurs. Quels sont les risques et comment mettre en œuvre une logistique implacable pour assurer la sécurité sanitaire de chacun ?

L'optimisation logistique et la sécurité sanitaire-1

La sécurité sanitaire, une des raisons principales d’optimiser sa logistique

La sécurité des personnes, qu’il s’agisse des collaborateurs au sein de l’entrepôt ou celle des consommateurs, figure parmi les principales raisons d’optimiser sa logistique. Les autres motifs d’optimisation logistique sont :

  • la réduction des coûts ;
  • la gestion des stocks ;
  • l’amélioration des flux de marchandises ;
  • la collecte des données ;
  • la satisfaction des clients.

Une chaîne logistique convenablement optimisée garantit à la fois la sécurité au sein de l’entrepôt et la qualité du produit. Le dernier point est d’autant plus important pour les produits alimentaires et les produits de grande consommation, qui doivent se conformer à de nombreuses normes de sécurité. Si un défaut de logistique altère la qualité des produits, les clients en sont les premiers impactés au niveau sanitaire. Ensuite, l’image de marque de l’entreprise et le manque à gagner financier représentent les deux autres principaux risques d’une Supply Chain défectueuse.

Optimiser sa logistique en vue d’améliorer la sécurité sanitaire s’établit de plusieurs manières : meilleur suivi des stocks, instauration de procédures de sécurité adéquates, automatisation de certaines tâches, etc.

L'optimisation logistique et la sécurité sanitaire-2

L’optimisation de la logistique et la sécurité du personnel

Un entrepôt est une zone sensible : flux en permanence d’objets lourds et fragiles, utilisation de machines potentiellement dangereuses… La santé et la sécurité de ceux qui y travaillent sont deux points essentiels de la logistique d’entrepôt. Voilà pourquoi l’ensemble de la Supply Chain doit être rationalisée, optimisée et pensée en fonction de la sécurité sanitaire du personnel.

Les risques professionnels dans le secteur logistique

L’Assurance maladie indiquait en 2019 qu’environ 30 accidents du travail sont recensés par million d’heures travaillées dans le secteur de la logistique et du transport. En comparaison, le taux de fréquence d’accidents du travail dans tous les secteurs confondus se chiffrent à 24,3.

L’automatisation et la mécanisation logistique ont certes réduit l’exposition des salariés aux risques de sécurité sanitaire. Toutefois, les employés peuvent toujours être amenés à soulever, déplacer et transporter des charges lourdes. Par ailleurs, d’autres risques existent au sein d’un entrepôt.

  1. La manutention manuelle. Évoquée un peu plus haut, elle comporte d’autres craintes, comme le parcours sur surface glissante, les postures incorrectes qui influent sur le dos et les articulations.
  2. La manipulation des engins de manutention. Les machines évitent certains désagréments aux salariés, mais présentent des risques de renversement, d’écrasement, d’accidents de circulation. Les chariots et autres transpalettes effectuent également des vibrations permanentes qui génèrent des troubles musculo-squelettiques.
  3. Les risques psychosociaux. Les burnouts se multiplient dans la société. Le secteur de la logistique n’y échappe pas. La charge mentale des salariés augmente avec la hausse des cadences, du stress et des exigences. Les conséquences sanitaires sont connues : dépression, troubles artériels, cardiaques et intestinaux, insomnies, migraines, etc.

Comment accroître la sécurité sanitaire du personnel avec l’optimisation logistique ?

La logistique au service de la sécurité sanitaire en entrepôt débute par un audit précis. Le but est de cerner et comprendre les principaux risques auxquels les équipes peuvent être confrontées. Toutes les zones de l’entrepôt, tous les gestes à effectuer par les salariés sont à analyser. Les équipements de protection individuels doivent être adaptés et remis au goût du jour régulièrement.

Ensuite, une démarche de formation doit se mettre en œuvre pour expliquer les risques et les moyens de se protéger. Chaque salarié en reçoit une au moins une fois par an, en interne ou en externe.

L’entrepôt doit également subir de transformations visant à le sécuriser. Si cela est possible, mieux vaut confier les gestes dangereux à des systèmes robotisés (port de charges, manutention, etc.). Organisation ergonomique des espaces de travail, processus de rangement des rayonnages, installation de bacs de sécurité… Rien n’est laissé au hasard pour assurer la sécurité sanitaire du personnel.

La circulation des engins doit faire l’objet d’une attention particulière. Chariots, véhicules et transpalettes subissent des contrôles techniques annuels et ne servent qu’à déplacer les marchandises adéquates. À cet égard, une formation répertoriant le bon usage des moyens de transport est à envisager. Un marquage au sol, des sens de circulation et de priorités, l’installation d’angles morts représentent autant de solutions pour réduire les craintes d’accidents.

Les machines, robots et matériels électroniques subissent également des révisions régulières. Un manque d’entretien multiplie le facteur accident. Remontée des anomalies, formation des équipes de maintenance, mise en place d’alertes sonore et visuelles font partie des principaux axes d’amélioration logistique. Enfin, la mise en place d’une ambiance de travail sereine limite le stress et la charge psychologique de travail imposée aux salariés.

Optimiser la logistique pour garder ses clients en bonne santé

La logistique influe jusque sur la santé du consommateur. En effet, une brèche dans le système de sécurité de la Supply Chain peut envoyer un client à l’hôpital, ou pire. Un tel drame signifie alors une image de marque à jamais ternie par l’accident, des pertes considérables d’argent en procès, voire la fin pure et simple de l’entreprise. La mise en place de moyens et le suivi rigoureux des normes s’avèrent donc indispensables pour garantir la sécurité sanitaire de ses clients.

Le secteur alimentaire est particulièrement visé par les risques sanitaires. De la chaîne d’approvisionnement au stockage, de la préparation à l’expédition des marchandises, un élément doit être particulièrement encadré par la logistique : la chaîne du froid. Au-delà des risques que représente une faille de sécurité sur la santé du client, un produit alimentaire détecté comme inconsommable signifie une forte perte monétaire. En effet, c’est très souvent le lot entier de fabrication des produits qui doit être rappelé, puis détruit aux frais de l’entreprise.

Plusieurs recommandations doivent se mettre en place pour protéger la chaîne du froid.

  1. Maximisation de la capacité de stockage des chambres froides.
  2. Utilisation d’un système de rayonnage par palette mobile, pour augmenter la cadence de stockage.
  3. Réduction des opérations manuelles au maximum dans les chambres froides (éviter les risques d’erreurs humaines).
  4. Utilisation d’un logiciel de gestion d’entrepôt pour automatiser les flux d’information.
  5. Mise en place d’une traçabilité efficace des produits alimentaires pour faciliter l’inventaire.
  6. Installation de zones de préchargement à température contrôlée.
  7. Automatisation du processus de préparation de commande.
  8. Utilisation d’une flotte de véhicules adaptés et respectueux de la chaîne de froid.

Que ce soit pour protéger l’ensemble de ses collaborateurs ou pour garder ses clients en bonne santé, la sécurité sanitaire doit figurer parmi les priorités de l’optimisation logistique. Toutes les techniques d’optimisation sont les bienvenues, à commencer par l’automatisation de certains processus de fabrication.

Nous vous recommandons ces autres pages :