Les enjeux de la Supply Chain dans la logistique de l’entreprise

La Supply Chain prend en compte le flux de fabrication d’un produit, de sa production à sa livraison. Elle englobe ainsi dans son organisation logistique : le passeur d’ordre, les sous-traitants, le revendeur et le client final. Voilà pourquoi on parle de chaîne logistique pour définir la Supply Chain.

Quelle est la définition de la Supply Chain ? Les processus de gestion de flux d’approvisionnement ont été trop longtemps indépendants les uns des autres. Ce manque d’échanges entraînait des ruptures de stock, des livraisons partielles ou retardées et le mécontentement du client final. La Supply Chain permet à tous les intervenants de la chaîne logistique d’un produit donné, d’être en relation au quotidien et de recevoir toutes les informations en temps réel sur l’avancée de la fabrication, la gestion des pièces en stock, les livraisons en cours, etc.

Le Supply Chain Management (SCM) correspond au processus d’organisation de la chaîne d’approvisionnement d’une entreprise.

Quels sont les enjeux de la Supply Chain ?-1

La formation de chaque maillon de la Supply Chain

La Supply Chain est composée de plusieurs maillons à commencer par l’entreprise passeuse d’ordre. Viennent ensuite s’ajouter les différentes entreprises qui ne sont plus alors considérées comme des fournisseurs, mais comme de véritables partenaires impliqués dans la chaîne d’approvisionnement.

Le management

L’entreprise passeuse d’ordre met en place la Supply Chain avec ses différents partenaires. Le concept de la chaîne est de rassembler l’entreprise et ses partenaires, par le biais d’échanges constants en matière d’organisation logistique, de délais de fabrication, de gestion des stocks, etc. Chacun apporte ses spécificités à la Supply Chain :

  • stratégie commerciale propre ;
  • organisation interne ;
  • processus de fabrication particulier ;
  • sous-traitance ;
  • fonctionnement logistique.

Le manageur de la Supply Chain tient donc compte de chaque entreprise impliquée dans le projet, que celle-ci soit présente dès le début de la formation de la Supply Chain, ou qu’elle la rejoigne plus tardivement. Chacun reçoit les informations quant à l’avancée du processus de fabrication et peut ainsi organiser, de façon optimale, ses services et ses ateliers.

Un des enjeux de la Supply Chain est d’anticiper tout problème d’approvisionnement et aléas divers. La production devient plus flexible et chacun veille à son niveau, à ce que la Supply Chain ne soit en aucun cas rompue.

Le mode de fabrication est ainsi parfaitement transparent et tend vers une satisfaction optimale et globale du client final.

Des échanges d’informations de qualité

Le but premier de la Supply Chain est de promouvoir des échanges d’informations basés sur la performance logistique et sur la gestion du flux de la fabrication. Le client final peut ainsi suivre l’évolution de sa commande et rationaliser sa stratégie commerciale d’approvisionnement et de livraison.

La mise en place du processus de Supply Chain Management (SCM) diminue les risques de rupture des stocks. Cela entraîne une adaptation de ceux-ci aux besoins réels du projet en cours de fabrication. Chaque partenaire a la possibilité de vérifier, par une simple consultation, les données présentent au sein de la Supply Chain. Il peut ainsi voir si ses stocks sont en adéquation avec le reste de la chaîne et surtout, s’il ne surstocke pas des marchandises. Ce dernier point lui évite d’engager de la trésorerie qui serait alors immobilisée.

Le mode de fonctionnement de la Supply Chain

La Supply Chain rationalise l’organisation et la production de chaque partenaire. Celui-ci n’est plus uniquement centré sur sa propre entité, mais s’adapte aux besoins des autres maillons de celle-ci. On l’aura compris, c’est une logistique sur mesure qui est mise en place par le Supply Chain Management. Le partage d’informations est considéré comme une relation transversale entre les partenaires.

Ainsi, une entreprise peut transférer son prévisionnel de vente à son fournisseur, qui à son tour, gère ses propres approvisionnements en fonction de ces données. Ces informations remises en amont permettent alors d’anticiper et d’améliorer la performance de chaque entité.

La collection des éléments de mise en place de la Supply Chain

Lors du montage d’une Supply Chain, les acteurs remettent : leurs prévisions d’achats, leurs délais et leur capacité de stockage par le biais de leurs logiciels de gestion des ERP.

Le traitement des informations collectées

Les informations collectées sont rassemblées puis traitées par une plateforme collaborative. Ainsi, l’intégration de la gestion des flux d’approvisionnement, de stockage et de transport permet à l’ensemble des partenaires de maîtriser chaque étape de ce processus.

La réception des informations par les différents partenaires de la Supply Chain

Les outils mis à la disposition des partenaires de la Supply Chain participent à une performance accrue dans le management d’entreprise : anticipation, achats, calculs de coût, stockage, etc. Un accès sécurisé à la plateforme est disponible en ligne 24 h/24.

Le suivi de performance de la chaîne logistique et de fabrication

La plateforme de gestion de la Supply Chain propose différents tableaux de bord très pointus qui permettent d’analyser la performance de l’entreprise. Les modes de fabrication ont aujourd’hui évolué. Le modèle actuel est de fabriquer à la demande du client plutôt que de stocker inutilement et d’avoir une trésorerie immobilisée. Ces tableaux de bord offrent un compte-rendu précis des besoins de chaque partenaire, permettant ainsi d’anticiper les commandes en fonction des ventes.

Quels sont les enjeux de la Supply Chain ?-2

Les trois piliers de la Supply Chain

La Supply Chain ne bénéficie pas uniquement au monde de la logistique. Elle intervient également en amont, au niveau de la production :

  • extraction de la matière première ;
  • transformation ;
  • fabrication.

L’extraction, la transformation et la fabrication ont forcément des impacts économiques, environnementaux et sociétaux. La Supply Chain ouvre une réflexion commune entre partenaires sur ces différents impacts, lesquels sont très souvent interdépendants.

Le pilier économique du Supply Chain Management

Le pilier économique touche la partie financière de l’entreprise. Prenons l’exemple du transport des matières premières. Le choix de leur mode d’acheminement fait varier les coûts de transport pour l’entreprise transformatrice. L’échange entre ces partenaires permet de prendre des mesures adaptées satisfaisantes. Les délais d’acheminement peuvent être plus longs, mais être finalement moins coûteux. Le but de la Supply Chain est de tenir compte du côté économique au sein de cette chaîne globale.

Le pilier environnemental du SCM

Si l’on poursuit notre exemple du choix de l’acheminement d’une matière première (transport maritime, ferroviaire, routier ou aérien), celui-ci n’aura pas un impact environnemental identique. Le partenariat, via le SCM, participera donc à la préservation de l’environnement bien que l’harmonisation mondiale en cette matière ne soit pas encore optimale.

Le pilier sociétal

Enfin, la Supply Chain intervient dans l’organisation de l’entreprise : organisation interne, création d’usines, gestion de personnel. Chaque partenaire a donc accès, depuis la plateforme, à différents indicateurs qui lui permettent de prendre des décisions de façon responsable.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Share This