Quels outils peuvent aider dans le diagnostic de sa Supply Chain ?

Pourquoi est-il essentiel d’analyser le bon fonctionnement de son activité ? Tout simplement parce qu’un diagnostic d’une chaîne logistique permet d’identifier les problèmes de production et de trouver une ou plusieurs solutions. Etant donné qu’une Supply Chain comporte d’innombrables données, informations et décisions (sur les états de livraison et de réception des marchandises), une simple petite erreur, peu importe sa nature, peut tout déséquilibrer. Pour une meilleure performance de sa stratégie, il est donc nécessaire d’éviter au maximum les erreurs.

Les données sont très importantes pour le bon fonctionnement d’une société, quelle que soit sa taille, mais il a été constaté que seulement 5 % des entreprises actuelles possèdent de quoi analyser leurs données efficacement. Pourtant, celles-ci doivent systématiquement avoir accès à ces données, sans oublier qu’elles doivent être en mesure de les analyser, de les mesurer et de les assimiler pour prendre une décision. Voyons donc ensemble avec quelle méthode la Supply Chain peut être diagnostiquée.

Quels sont les outils à utiliser pour l'analyse de la Supply Chain ?-1

Diagnostiquer sa gestion logistique grâce à un logiciel d’analyse

Evidemment, il existe des manières plus traditionnelles pour analyser sa Supply Chain, mais il est plus facile d’obtenir des données erronées avec ces anciennes méthodes. Cependant, il est toujours bon de les connaître, notamment en cas de panne informatique, puisqu’elles pourront toujours servir en dernier recours.

Notons par exemple, la méthode ABC, qui permet de classer des articles en fonction de leur contribution à votre chiffre d’affaires. De même, il existe une méthode japonaise, le diagramme d’Ishikawa, d’après une étude pointilleuse du japonais Kaoru Ishikawa, qui contrôle la gestion de la qualité et de l’offre, tout en proposant une réflexion en groupe pour la résolution des problèmes. Cette technique est d’ailleurs régulièrement utilisée comme aide au diagnostic. Enfin, il reste la méthode AMDE, une solution d’analyse inductive, destinée à prévenir les défaillances dans le système, que ce soit pour un produit, un processus ou même une organisation.

Cependant, comme les technologies évoluent, il semble plus stratégique de passer par un logiciel de gestion spécialisé. En laissant cet aspect à un outil de ce type, les étapes de production et de transport sont optimisées, et les échanges entre chaque acteur de la chaîne de production sont facilités.

Parmi les logiciels disponibles, on distingue deux principaux outils de Supply Chain : les WMS et les TMS.

Les WMS pour Warehouse Management System

Les WMS sont des logiciels de gestion de stocks et des entrepôts. Grâce à eux, il est possible de lier les process pour optimiser la réception, la gestion les stocks, la préparation des commandes et l’expédition. Utiliser ce type de logiciel permet de constater le niveau des stocks en temps réel, mais aussi la traçabilité des colis entreposés et expédiés.

Les fonctions essentielles des logiciels WMS sont :

  • une meilleure organisation des entrepôts et des stocks ;
  • une gestion adéquate des flux entrants (réception) ;
  • une optimisation de la préparation des commandes et de leur livraison ;
  • un contrôle sur le suivi de l’expédition, et de l’enregistrement des informations dans la Supply Chain.

En adoptant un logiciel WMS, vous obtiendrez une gestion commerciale et logistique de qualité. Il centralise une multitude d’informations sur vos stocks, comme le poids et le volume de vos colis, mais il vous aide aussi à gérer les emplacements et à obtenir des transports optimisés.

Les TMS pour Transport Management System

Les TMS sont quant à eux des logiciels spécialisés dans l’optimisation des transports de marchandises. Ils permettent la planification de la chaîne logistique et automatisent les grandes livraisons ou même le suivi du flux de transport.

Voici les fonctions types des logiciels TMS :

  • une planification des expéditions et une optimisation de leur tournée ;
  • un plan de transport pour les marchandises affiché sur le tableau de bord ;
  • un traçage efficace du flux de transport en temps réel ;
  • une analyse des remontées, des incidents et des litiges ;
  • un suivi des facturations ;
  • une analyse complète et une aide à la prise de décision.

Comme le logiciel TMS permet l’optimisation des opérations de transport, il est capable de schématiser efficacement ces derniers, de planifier tous les trajets et tournées, ou même d’afficher les informations utiles et exploitables sur le tableau de bord de l’utilisateur. Grâce à lui, vous obtenez des informations essentielles sur vos délais et vos taux de remplissage des véhicules.

Combiner les logiciels est une parfaite stratégie

Bien entendu, il est possible de les utiliser séparément ou d’avoir recours à un seul logiciel. Cependant, la meilleure stratégie reste d’utiliser les logiciels de manière conjointe. Ensemble, ils permettent une gestion des ressources humaines et matérielles bien plus percutante.

Quels sont les outils à utiliser pour l'analyse de la Supply Chain ?-2

Quels avantages obtenir avec l’aide d’un logiciel de diagnostic

Le Supply Chain management est complexe compte tenu du flux important d’informations qui s’échangent entre fournisseurs et marchandises. Bien qu’il soit très puissant, il est également compliqué de le mettre en place pour certaines entreprises. Sans de bons outils, analyser un flux massif de données représente une activité chronophage, mais également une perte de ressources financières.

Ne pas passer par l’aide d’un logiciel, c’est risquer d’obtenir des données erronées qui mèneront à prendre de mauvais choix et à faire face à des catastrophes. Pour éviter ce genre de scénario, il est beaucoup plus sécurisant de déployer une équipe interne de spécialistes des données, et d’adopter 1 ou 2 logiciels de diagnostic des données.

Optimisation et automatisation

La mise en place d’outils informatiques, tels que les deux logiciels présentés, vise à simplifier le processus de diagnostic de la chaîne logistique. Passer par la numérisation facilite en effet les opérations, en plus de les rendre beaucoup plus rapides et moins coûteuses. Cette nouvelle rapidité permet d’améliorer la satisfaction des clients, puisque grâce à cette optimisation, les coûts et délais sont fortement améliorés. Le logiciel permet aussi d’enrichir les performances d’approvisionnement auprès des fournisseurs.

A la demande et au moment opportun, le logiciel est capable de donner des informations pertinentes pour savoir s’il est judicieux d’agir sur un problème ou non. Les données ont donc notamment pour but de révolutionner la prise de décision dans les entreprises de transport. Depuis que ces dernières s’aident de ce type de logiciels, le secteur des transports rencontre bien moins de bouleversements qu’il y a 10 ans. Comprendre la réalité de son entreprise, c’est être capable d’identifier les informations clés pour apporter les améliorations nécessaires sur la logistique. Il s’agit d’un atout qui peut nécessairement faire la différence pour l’étude d’analyses commerciales.

Une aide à la prise de décision logistique

L’aide apportée par les logiciels de diagnostic ne permet pas seulement de surveiller les chaînes d’approvisionnements, puisque bien au contraire, elles offrent davantage de services. En effet, elles servent aussi à surveiller les tendances et la situation actuelle sur un secteur d’activité. Ces logiciels sont de véritables outils de ” business intelligence “, et offrent une meilleure visibilité, une baisse des prix de la chaîne logistique, ainsi qu’une sélection des actifs et transporteurs pour obtenir de meilleurs taux de performance.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Share This