Bolloré Transport & Logistics s’allie avec la société Next4 et IMT Mines Albi pour développer de nouvelles solutions de traçabilité des flux de marchandises basées sur le big data et les capteurs IoT. Découvrons ensemble en quoi consiste ce nouveau partenariat !

 

La multiplication de la quantité des flux de marchandises, des formats de colis, des modes de transport et des exigences propres à chaque client oblige de nombreuses entreprises à revoir tous leurs processus internes de traçabilité. Le développement du transport combiné génère des changements de plateformes et de transporteurs au sein d’une même opération de transport. Dans le même temps, la gestion du dernier kilomètre contraint souvent les entreprises à faire appel à un professionnel spécialisé. Cela est encore plus fréquent pour la logistique urbaine. C’est la raison pour laquelle le Groupe Bolloré, au travers de sa filiale Transport & Logistics, a souhaité s’allier avec Next4 et l’IMT Mines d’Albi afin de développer un nouveau système de traçabilité des flux de marchandises en mai 2020. Leur solution est fondée sur l’utilisation intensive du big data, l’intelligence artificielle et les capteurs IoT. Explications.

 

Bolloré Transport & Logistics, Next4 et l’IMT Albi : Qui sont-ils ?

bollore-next4-logos

Ces deux sociétés ont un point commun : elles œuvrent pour permettre au secteur de la logistique d’être plus performant. Bolloré Transport & Logistics est un acteur majeur du transport maritime et des activités portuaires. Il développe également des offres de transport terrestre et ferroviaire. Il est notamment présent en Afrique, où il emploie environ 22 000 personnes (soit 66% de la totalité de ses salariés).

Next4 est une société française fondée par des experts en solution de traçabilité internationale (tracker de bagages international). Basée à Toulouse, elle a créé sa propre solution de géolocalisation internationale présentant une couverture de fonctionnement performante. Next4 fournit une solution basée sur un matériel innovant et une plateforme logicielle conçue pour communiquer avec d’autres systèmes d’information.

 

 

Le projet a reçu le soutien de l’IMT Mines d’Albi, une école d’ingénieur de l’Institut Mines-Telecom. Son Centre Génie Industriel (CGI) a travaillé sur le déploiement de l’intelligence artificielle pour appréhender et gérer la complexité, l’instabilité et l’hyper connectivité des chaînes logistiques.

 

En quoi consiste ce nouveau partenariat ?

 

bollore-next4-tracker

 

Ces trois acteurs ont signé un MOU (Memorandum of Understanding) visant à encadrer et développer une intelligence artificielle de suivi des conteneurs. L’objectif est d’optimiser la traçabilité des flux du Groupe Bolloré, grâce à l’exploitation des données issues des captures IoT. Le projet doit dégager des synergies industrielles et collaboratives entre ces trois acteurs pour améliorer la résilience et la souplesse du transport de marchandises pour toutes les entreprises du secteur.

Concrètement, les marchandises expédiées seraient équipées de trackers Next4 pour analyser de nombreuses données les concernant tout au long de leur expédition.

Dès le mois de juillet 2019, Next4 initia le laboratoire commun de recherche DISC avec l’IMT Mines d’Albi. Elles ont ensuite décidé d’associer Bolloré Transport & Logistics à ce projet, afin que l’entreprise puisse bénéficier de cette technologie. Cette dernière n’est pas à son coup d’essai puisqu’elle a développé « Real Time Monitoring », un outil de traçabilité appuyé sur l’internet des objets pour suivre ses conteneurs l’an passé.

Cette solution pourra notamment équiper les commissionnaires de transport, les compagnies maritimes, ferroviaires et terrestres spécialisées dans la logistique et le transport.

 

Quelles perspectives ouvre-t-il pour le secteur Transport & Logistique ?

 

Cette innovation est un point d’étape dans les nombreuses innovations soutenues par le Groupe Bolloré, qui doit conduire sa logistique dans des pays parfois marqués par des difficultés organisationnelles complexes. Il s’agit d’un pas technologique supplémentaire vers la digitalisation de la supply chain, l’utilisation intensive du big data et de l’intelligence artificielle.

Share This