Optimisation logistique

L’optimisation logistique consiste à coordonner et à assurer la gestion optimale de toutes les phases logistiques (approvisionnement, stockage, transport, etc.) afin de garantir une meilleure gestion des flux, réduire les coûts logistiques et améliorer la performance de l’entreprise.

Optimisation logistique : sommaire

  1. Qu’est-ce que l’optimisation logistique ?
  2. Quelles méthodes d’optimisation logistique adopter ?
    • 2-1 – Définir et formaliser la stratégie logistique de l’entreprise
      • 2-1-1 – La gestion de petite logistique
      • 2-1-2 – La gestion structurée
      • 2-1-3 – La gestion industrielle
      • 2-1-4 – La gestion externalisée
    • 2-2 – Responsabiliser une équipe ou une personne pour réaliser l’optimisation
    • 2-3 – Structurer l’entrepôt
    • 2-4 – Adopter la technique du cross-docking
    • 2-5 – Automatiser la gestion des flux
  3. Quels sont les avantages de l’optimisation logistique ?

Face aux nombreux enjeux qu’elle comporte, l’optimisation logistique est un processus qui s’impose à toute entreprise soucieuse de performance et de résultats. En effet, sur des marchés toujours plus concurrentiels, la logistique et notamment la Supply Chain sont des facteurs de compétitivité non négligeables. La gestion optimale de ces leviers de performance est donc la clé pour assurer la pérennité de ses activités. C’est à cet objectif principal que se résume l’optimisation logistique.

Toutefois, l’optimisation de la logistique et de la chaîne d’approvisionnement de sa structure peut s’avérer complexe, compte tenu des méthodes et outils que requiert l’opération. Nous vous présentons les voies et moyens pour parfaitement optimiser votre chaîne logistique.

Comment optimiser votre stratégie logistique ?

Le livre blanc gratuit indispensable pour évaluer chaque point et améliorer vos performances. 17 pages de données clés à découvrir !

Qu’est-ce que l’optimisation logistique ?

L’optimisation de la logistique et de la Supply Chain de son entreprise est une tâche qui consiste à coordonner et à assurer la gestion optimale de toutes les phases logistiques, que sont notamment :

  • les achats ;
  • l’approvisionnement ;
  • le transport ;
  • le stockage des produits.

Elle vise à assurer une meilleure gestion des flux, mais également à réduire les coûts de la logistique et à améliorer la performance.

Quelles méthodes d’optimisation logistique adopter ?

Pour optimiser au mieux la logistique de son entreprise, il est possible de combiner divers outils et plusieurs méthodes d’optimisation.

Définir et formaliser la stratégie logistique de l’entreprise

Cette étape élémentaire de l’optimisation logistique consiste à déterminer la stratégie logistique nécessaire à l’atteinte des objectifs de l’entreprise, tout en tenant compte de sa taille et de ses besoins en matière de commandes quotidiennes, de capacité de stockage, de main-d’œuvre disponible, etc.

En fonction de ces paramètres, l’entreprise peut alors adopter la stratégie appropriée, parmi plusieurs autres.

La gestion de petite logistique

Elle est à privilégier si l’entreprise traite au maximum 50 lignes de commandes quotidiennes. Dans ce cas, elle a recours à des opérateurs logistiques polyvalents et capables de cumuler plusieurs fonctions, telles que la préparation des commandes ou picking, leur traitement, le colisage, etc.

La gestion structurée

L’entreprise peut y avoir recours si elle gère entre 50 et 1000 lignes de commandes journalières. Les opérateurs logistiques doivent, dans ce cas, se spécialiser sur un poste. Par ailleurs, cette stratégie exige que le picking se fasse par vague de commandes.

La gestion industrielle

La stratégie logistique industrielle est adoptée par les entreprises dont les lignes de commandes journalières peuvent dépasser la limite de 1 000.

Pour être efficace, cette stratégie d’optimisation nécessite la robotisation ou l’automatisation, mais également l’utilisation du logiciel de gestion logistique Warehouse Management Service (WMS).

La gestion externalisée

Elle consiste à déléguer une partie ou la totalité de la chaîne logistique à un ou plusieurs prestataires pouvant assurer :

  • la coordination et le contrôle de la chaîne logistique ;
  • la gestion de la logistique globale ;
  • les prestations d’ingénierie ;
  • la gestion du transport et de l’entreposage ;
  • la gestion des flux de marchandises et d’informations ;
  • etc.

Responsabiliser une équipe ou une personne pour réaliser l’optimisation

Pour réussir l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement, il est avisé de confier l’opération à une équipe ou à une personne. Celle-ci sera chargée d’analyser les techniques utilisées par l’entreprise et de trouver des solutions d’optimisation adéquates pour optimiser la Supply Chain. Ce faisant, l’entreprise évite les ruptures de stock, les sur-stockages, les réclamations clients et autres problèmes susceptibles d’aggraver les coûts de gestion.

Structurer l’entrepôt

Le processus d’optimisation de la logistique passe également par la structuration de l’entrepôt à travers le zonage, le rangement et la sécurisation.

Le zonage consiste à définir les différentes zones de l’entrepôt pour mieux optimiser l’espace. Ainsi, il faut clairement distinguer :

  • la zone de chargement ;
  • la zone de déchargement ;
  • la partie destinée au stockage ;
  • la partie prévue pour contenir les produits en sur-stockage ;
  • la chambre froide ;
  • la zone de préparation des commandes ;
  • etc.

En ce qui concerne le rangement des marchandises, il se fait par adressage, un procédé qui consiste à déterminer la localisation fixe ou variable des produits pour ne pas les perdre de vue.

Enfin, la sécurisation de l’entrepôt consiste à y installer des éléments de signalisation. Cette précaution permet de sécuriser le personnel et les marchandises, mais également d’assurer le bon fonctionnement de l’entrepôt et l’augmentation de la productivité du personnel.

Adopter la technique du cross-docking

Le cross-docking est l’une des techniques de gestion de la chaîne logistique qui favorisent le mieux la trésorerie des entreprises.

En effet, la méthode consiste à expédier directement la marchandise au client après réception, sans passer par l’étape de stockage. Il s’agit donc d’une technique d’optimisation de la gestion des stocks qui réduit largement les coûts de stockage.

Comment optimiser votre stratégie logistique ?

Le livre blanc gratuit indispensable pour évaluer chaque point et améliorer vos performances. 17 pages de données clés à découvrir !

Automatiser la gestion des flux

À l’ère actuelle de forte numérisation de la Supply Chain, l’automatisation est de mise pour assurer la coordination entre les différents maillons de la chaîne. De fait, la réalisation manuelle de certains processus de la chaîne logistique pose de véritables problèmes de coordination, de précision et de rentabilité dans la gestion. Il convient alors de recourir à des outils d’automatisation pour lier les maillons et assurer un meilleur partage des données.

À cet effet, divers logiciels de gestion automatisée sont conçus pour aider les entreprises. Les besoins et les objectifs ainsi que la taille de l’entreprise sont entre autres critères à prendre en compte lors du choix de logiciel de gestion de la logistique.

À noter que les solutions d’automatisation s’adressent plutôt aux entreprises de grande envergure. Les petites entreprises peuvent donc s’en passer, pour ne pas augmenter leurs coûts de gestion. Remarquons également que cette liste de techniques et méthodes d’optimisation logistique n’est pas exhaustive. L’opération peut donc s’étendre à d’autres méthodes, et doit également s’atteler à gérer efficacement les risques et à coordonner les actions des acteurs de la Supply Chain.

Quels sont les avantages de l’optimisation logistique ?

L’optimisation de la logistique et de la Supply Chain de son entreprise a forcément un impact positif sur les activités de la structure. Entre autres avantages d’une bonne optimisation logistique, on distingue :

  • la réduction des coûts de stockage ;
  • l’optimisation des délais et des frais de livraison ;
  • une meilleure traçabilité des marchandises ;
  • une meilleure gestion des risques ;
  • une amélioration des relations entre entreprises et fournisseurs ;
  • etc.

En définitive, l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement permet aux entreprises de faire des gains d’argent et de temps, puisqu’elle favorise la mise en place d’un système qui garantit la qualité et la performance à tous les niveaux.


Incoterm DDP : ce qu’il faut savoir

Incoterm DDP : ce qu’il faut savoir

Pour sécuriser les transactions internationales, un outil s’impose : les incoterms. Ces dispositions ont pour principal objectif de déterminer les responsabilités de chacune des parties qui participent à un échange commercial : l’acheteur et le vendeur. Il est...
Comparateur WMS, comment choisir son logiciel

Comparateur WMS, comment choisir son logiciel

Le marché des WMS en France est particulièrement dynamique et figure en bonne place parmi les solutions développées pour améliorer l’efficacité logistique des entreprises. Dans un environnement économique marqué par l’ouverture des marchés, les supply chain sont...
5 étapes pour optimiser la préparation de commande en entrepôt 

5 étapes pour optimiser la préparation de commande en entrepôt 

Avant tout, l’objectif de la logistique reste de livrer un maximum de commandes dans un minimum de temps et au moindre coût. Parmi les processus qui composent la supply chain, l’étape de la préparation de commande est cruciale. Elle mobilise des ressources et demande...
Quelles sont les dimensions standard des palettes ?

Quelles sont les dimensions standard des palettes ?

Elle fait partie des outils indispensables à la logistique. Inventée dans les années 1940 aux Etats-Unis, la palette trouve sa place dans la grande majorité des entrepôts du monde. Le plus souvent fabriqué en bois, ce support fait d’un assemblage de lattes et de...
Comprendre la différence entre incoterm FOB et CFR

Comprendre la différence entre incoterm FOB et CFR

Pour les acheteurs comme pour les vendeurs, le transport des marchandises destinées au commerce international suppose naturellement un coût, mais aussi des risques, lesquels sont partagés par chacune des parties au contrat dans des proportions variables. Pour éviter...