6 leviers à exploiter pour une logistique plus verte

Face à la crise écologique actuelle, il est nécessaire de prendre les mesures qui s’imposent. Tous les domaines d’activité sont concernés et la Supply Chain n’est pas en reste. Se tourner vers logistique verte fait partie des solutions à adopter afin de protéger la planète tout en travaillant sur le développement de l’activité.

L’optimisation des processus, l’utilisation du numérique tout comme l’éco-conduite sont ainsi des pistes à explorer pour limiter l’impact environnemental du secteur. Ces derniers offrent également la possibilité de mieux évaluer les risques et l’empreinte carbone des approvisionnements. Comment répondre aux enjeux de la green Supply Chain ? Découvrez quels sont les 5 leviers qui permettent à l’entreprise d’aller vers une logistique durable.

Quels sont les leviers d'une logistique durable ?-1

Éco-logistique : réduire l’impact de l’activité logistique de l’entreprise sur l’environnement

La logistique durable est un enjeu à la fois sociétal et économique. Face à la croissance des échanges commerciaux, le secteur de la logistique n’a d’autre choix que de s’adapter afin de répondre à la demande qui ne cesse d’augmenter. Toutefois, cela ne doit pas se faire en dépit du respect de la planète. Dès lors, le secteur doit adopter une politique et des mesures durables de sorte à réduire son impact sur l’environnement tout en assurant la qualité de ses services.

Il faut donc revoir les processus, le management des équipes, les équipements de transport ou encore la distribution et le stockage des produits, afin que ces facteurs aient le moins de répercussions possible sur l’environnement.

Les responsables d’entrepôt doivent ainsi être capables de :

  • mesurer l’empreinte carbone de leurs opérations logistiques ;
  • être en conformité avec les réglementations gouvernementales qui encadrent le taux d’émissions carbone des entreprises ;
  • mettre en place des mesures spécifiques en faveur de l’environnement ;
  • réduire la pollution générée par les acteurs de la chaîne logistique ;
  • gérer leurs ressources et les flux efficacement ;
  • utiliser des systèmes de traçabilités plus verts ;
  • travailler avec des produits, des emballages dont l’impact sur l’environnement est réduit, etc.

Quels sont les leviers d'une logistique durable ?-2

Les 6 leviers de la logistique durable

Voici quels sont les leviers à adopter afin d’aller vers une logistique durable et respectueuse de l’environnement. Grâce à eux, il devient possible d’améliorer les processus et les ressources afin de réduire l’empreinte carbone.

Adapter la politique de gestion des approvisionnements de l’entreprise

La première chose à faire afin d’adopter une logistique durable est d’adapter la politique de gestion des approvisionnements. En l’occurrence, il est possible d’évaluer les fournisseurs avec lesquels l’entreprise souhaite collaborer. Il lui faut miser, par exemple, sur des partenaires qui travaillent avec des emballages écologiques et qui tendent à réduire leur utilisation de plastique.

De la même manière, mieux vaut opter pour des fournisseurs qui adoptent des procédés de fabrication qui respectent les réglementations internationales, comme la norme ISO 14001. Enfin, il faut donner la priorité à des fournisseurs dont la localisation est au plus proche de l’entrepôt, de sorte à limiter les trajets.

Optimiser la gestion des véhicules de transport des produits vers l’entrepôt et les clients

Le transport est sans aucun doute l’une des branches de la logistique qui affiche une empreinte carbone des plus élevées. Afin de la réduire, il est possible d’optimiser les itinéraires, consolider les charges ou utiliser des véhicules moins polluants.

En améliorant la gestion de la flotte de véhicules, l’entreprise sera capable de réduire le taux d’émissions de gaz à effet de serre générées au moment du transport des produits.

Effectuer des économies d’énergie au sein de l’entrepôt

Afin d’aller vers une logistique durable, il faut penser à réaliser des économies d’énergie au sein de l’entrepôt. Il suffit notamment d’éteindre les lumières des pièces non utilisées et de faire installer des capteurs de présence, qui s’allument ou s’éteignent selon le passage. Les ampoules LED, les lampes à iodures métalliques ou encore les tubes fluorescents sont meilleurs pour la planète.

De la même manière, il est possible de limiter les pertes de chaleur en isolant correctement le bâtiment. Pour ce faire, il faut sélectionner des matériaux renouvelables ou recyclables comme la laine de verre, la laine de roche ou encore la fibre de bois.

Instaurer des mesures de réduction et de recyclage des déchets dans l’entreprise

Au sein de l’entrepôt, il est possible d’améliorer la gestion des déchets en définissant une procédure de tri sélectif des déchets selon les matériaux. De la même manière, il faut penser à réduire l’utilisation de plastique et de papier, ainsi qu’à contrôler le recyclage des déchets spéciaux afin qu’ils bénéficient des procédures appropriées.

Miser sur l’éco-conduite lors du transport de marchandises pour limiter la pollution

Afin d’aller vers une logistique plus durable, il est possible de former les chauffeurs à l’éco-conduite. L’éco-conduite représente le comportement de conduite du chauffeur. Ce dernier doit rouler de sorte à réduire sa consommation de carburant afin de limiter le taux d’émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

Pour ce faire, avant chaque trajet, il doit vérifier la pression des pneus. Des pneus sous-gonflés entraînent une surconsommation de carburant. Il peut également retirer toute charge inutile. Dans l’idéal, il doit adopter une conduite souple et éviter les surrégimes. De la même manière, il est conseillé de réduire la vitesse de 10 km/h afin d’économiser du carburant. Enfin, il est important d’éviter d’utiliser la climatisation et de couper le moteur en cas d’arrêt prolongé.

Assurer la traçabilité et intégrer les nouvelles technologies dans les processus

L’usage des nouvelles technologies, comme les logiciels de gestion d’entrepôt ou encore l’intelligence artificielle, peut être exploité afin de réduire l’empreinte carbone de la logistique. Ces dernières offrent, en effet, des possibilités intéressantes pour maximiser la gestion de l’entrepôt, des stocks et des approvisionnements.

De la même manière, en adoptant des systèmes de robotisation pour la préparation des commandes ou pour la mise en palettes et le chargement, la traçabilité peut être améliorée. Par la même occasion, l’entreprise optimise les conditions de travail des salariés, leur bien-être et leur productivité. Cette solution s’inscrit, en outre, pleinement dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Améliorations quotidiennes en faveur d’une green Supply Chain

Il faut savoir qu’il est possible d’améliorer les différentes étapes de la chaîne d’approvisionnement afin d’aller vers ce que l’on appelle la green Supply Chain (chaîne d’approvisionnement verte et durable). Pour ce faire, les responsables du secteur peuvent prendre diverses mesures pour optimiser la mise en œuvre des opérations.

Ils peuvent, par exemple, réaliser un entreposage moins énergivore ou encore réduire la distance entre les différents points d’expédition. L’utilisation de technologies numériques de pointe est également un excellent moyen d’augmenter le taux de remplissage des camions et d’éviter de multiplier les trajets avec des véhicules à moitié vides.

Les transporteurs peuvent également avoir recours à une bourse de fret, afin de trouver l’itinéraire le plus efficace et le plus rapide et d’ainsi réduire les temps de trajet. Enfin, il ne faut pas mettre de côté la formation qui peut être utile pour améliorer les comportements en entreprise.

Les atouts de la logistique verte

La logistique verte fait de plus en plus parler d’elle. S’il est vrai qu’il s’agit d’un excellent moyen de préserver la planète et les ressources grâce à des processus adaptés et des installations respectueuses de l’environnement, opter pour l’éco-logistique affiche également d’autres avantages. En l’occurrence, la pratique représente un réel avantage concurrentiel pour les entreprises. Elle apporte de la valeur ajoutée à la marque et permet à la société de se démarquer de ses concurrents.

De la même manière, en optimisant l’entrepôt afin de réduire sa consommation d’énergie et de limiter les pertes de chaleur, l’entreprise peut réaliser des économies énergétiques qui peuvent lui permettre de réduire ses factures d’électricité ou de gaz, par exemple.

Nous vous recommandons ces autres pages :