Logistique : les outils de gestion indispensables

Une logistique bien organisée est importante pour faire gagner du temps et de la qualité au service d’une entreprise, fidélisant directement les clients. Après une croissance énorme de la Supply Chain ces dernières années, les exigences logistiques sont aujourd’hui très hautes et imposées par les géants du marché.

Qu’est-ce que la logistique ? Souvent confondue avec la Supply Chain — qui pourrait plutôt s’apparenter à un modèle économique puisqu’elle se concentre sur la compétitivité d’une entreprise face à la concurrence, la logistique est un concept s’intéressant au mouvement des marchandises au sein et en dehors d’une entreprise. Pour une gestion logistique optimisée, quelques outils sont indispensables. Explications.

Quels sont les outils de gestion de la logistique ?-1

Logistique : de quoi s’agit-il ?

Le concept de la logistique fait référence à un ensemble d’opérations relatives aux marchandises après fabrication. Il implique notamment :

  • la gestion des transports entrants et sortants ;
  • le stockage des produits : fournisseurs, entrepôts, manutention ;
  • le contrôle des stocks : planification de l’offre et de la demande.

Une logistique optimisée permet aux entreprises de réduire leurs dépenses, de renforcer la productivité des employés et d’améliorer le service à la clientèle. Pour cela, les entreprises doivent avoir une stratégie logistique, c’est-à-dire un ensemble d’outils permettant d’optimiser la performance logistique.

Logistique : l’importance des données

La logistique évolue à une vitesse considérable, notammentavec l’accélération du e-commerce, qui conduit à une mécanisation d’une grande partie des processus. Cette mécanisation est aujourd’hui possible grâce aux données récoltées (dimension, composition du produit, dangerosité, DLC, etc.). Encore faut-il que ces données ne soient pas erronées. Une mauvaise qualité de données a de très mauvaises conséquences sur la gestion logistique et toute la Supply Chain, notamment une hausse des dépenses et des heures improductives due par exemple à une mauvaise sélection du packaging pour un article.

6 outils indispensables pour la gestion logistique d’une entreprise

Avec l’essor du e-commerce, les chaînes logistiques sont aujourd’hui beaucoup plus complexes qu’elles ne l’étaient auparavant et ont des conséquences directes sur la gestion de la logistique. Afin de ne pas perdre le contrôle de leur chaîne d’approvisionnement, les sociétés doivent passer par un processus de digitalisation. Gestion d’entrepôt, gestion des flux de transport, ou protection de données, quelques outils paraissent essentiels au bon fonctionnement de la logistique d’une société.

WMS : système de gestion d’entrepôt

Un système de gestion d’entrepôt — souvent appelé WMS (Warehouse Management System), est un logiciel permettant le contrôle et la gestion des opérations quotidiennes d’un entrepôt. C’est avec ce logiciel qu’on assure le suivi des marchandises qui entrent et sortent de l’entrepôt. Grâce à lui, il est possible de suivre le parcours de chaque produit : reçu, stocké, préparé, emballé, expédié. Lorsqu’un client envoie une commande, le logiciel sait si l’article est en stock et peut marquer cette commande comme prête à être emballée. Son rôle principal est donc de :

  • réduire les dépenses en évitant un grand nombre de produits inutilement stockés ;
  • prévenir des ruptures de stock ;
  • éviter de vendre des articles non disponibles.

Un système de gestion d’entrepôt performant permet l’optimisation de la gestion des stocks et donc l’accélération du processus. En plus d’indiquer où se trouvent les marchandises, on peut utiliser ce système pour suivre les articles qui se vendent le mieux.

TMS : gestion des flux de transport

Le transport est la dernière étape avant le client final, et donc une étape décisive pour la satisfaction client. Pour cela, il convient d’opter pour une solution logicielle, aussi appelée TMS (Transport Management System) pour l’aide à la gestion des flux de transport. Cet outil permet notamment de comparer les tarifs et les services des transporteurs, de réserver l’expédition et de la suivre jusqu’à livraison. L’objectif principal de ce type de logiciel est d’améliorer l’efficacité des expéditions, de réduire les coûts et d’avoir une visibilité en temps réel de la chaîne d’approvisionnement.

Ainsi, ce type de logiciel permet d’optimiser :

  • la réception des produits ;
  • la gestion des stocks ;
  • la préparation des commandes ;
  • l’expédition des marchandises.

WCS : système de pilotage des activités

Un WCS est un système de pilotage des activités d’un entrepôt mécanisé : il gère tous les éléments automatisés d’un entrepôt. Son rôle est d’assurer un flux de produits efficaces à travers les différents engins de manutention, tels que les transstockeurs, les sorteurs, les convoyeurs et le système pick-to-light, entre autres. En d’autres mots, cet outil est là pour coordonner les mouvements de tous les équipements :

  • il coordonne les activités des sous-systèmes de manutention ;
  • il détermine le meilleur acheminement des produits et envoie les directives ;
  • il effectue un diagnostic constant des systèmes automatisés grâce aux données récoltées par les contrôleurs et les capteurs.

APS : système de planification avancée

Un APS (Advanced Planning System), que l’on traduit en français par « système de planification avancée », est un prologiciel doté d’une fonctionnalité de planification des approvisionnements et de la production. Ainsi, il permet aux entreprises de s’adapter à l’offre et à la demande. L’APS prend en compte de nombreuses données — achats, production, stockage, distribution, transport — pour que les entreprises puissent adapter la chaîne d’approvisionnement à la demande client.

Avec les données qu’il collecte, l’APS alloue alors les différentes ressources disponibles, qu’il s’agisse du matériel, du personnel ou des matières premières. Afin de fournir des échéanciers réalistes aux clients, l’APS prend en compte les contraintes internes ainsi que les ressources limitées.

C’est également un outil d’aide à la décision (introduction de nouveaux produits, suppression de produits qui ne sont plus vendus, etc.).

PGI : prologiciel de gestion intégrée

Plus souvent appelé par son nom anglais ERP (Entreprise Ressource Planning), un PGI est un type de logiciel permettant la centralisation des informations concernant :

  • les commandes ;
  • les ventes ;
  • les livraisons ;
  • la gestion des stocks.

Grâce à cet outil qui réunit les informations à un seul et même endroit, les décisionnaires ont une meilleure visibilité et peuvent prendre des décisions éclairées relatives au management, à la marchandise ou au personnel. La base de données est commune, ce qui diminue le risque de saisies multiples, garantit alors une cohérence de l’information.

Quels sont les outils de gestion de la logistique ?-2

Solution pour la protection des données logistiques

Grande ou petite entreprise, une perte de données peut s’avérer destructrice pour une société. Ces données sont précieuses et demandent donc d’être protégées à tout moment. Un outil de protection de données est essentiel pour se préparer à un potentiel piratage informatique et à en minimiser les conséquences. Le cloud computing permet notamment de sauvegarder en toute sécurité toutes les données informatiques : serveurs, stockage, bases de données, logiciels, etc.

Nous vous recommandons ces autres pages :