Nouvelles technologiques : les alliées de l’optimisation logistique

Pour parvenir à rester compétitives, les entreprises doivent aujourd’hui miser sur l’optimisation logistique. Améliorer ses processus logistiques est en effet une solution très efficace pour gagner en productivité et relever des défis de plus en plus ambitieux.

Dans le cadre d’une optimisation logistique, des solutions peuvent intervenir et être intégrées pour aider les acteurs de la logistique. Parmi ces solutions, les nouvelles technologies s’avèrent de véritables alliées.

Robotique, automatisation, digitalisation : zoom sur les nouvelles technologies pouvant être utilisées pour optimiser sa logistique.

Les nouvelles technologies au service de l'optimisation logistique-1

La robotique au service de l’optimisation logistique

La robotique est une catégorie des nouvelles technologies qui a pu révolutionner le secteur de la logistique. Longtemps mis de côté par crainte d’un manque de fiabilité ou d’un risque de suppression des posts, la robotique trouve aujourd’hui sa place dans de nombreux entrepôts logistiques. Mais alors, comment utiliser la robotique pour l’optimisation logistique ?

Il faut tout d’abord prendre conscience qu’il existe une multitude de robots d’entrepôt :

  • les véhicules AGV, des chariots élévateurs sans conducteur et qui se déplacent en suivant une trajectoire programmée ;
  • les robots mobiles autonomes qui se déplacent de façon autonome grâce à l’intelligence artificielle et le machine learning ;
  • les systèmes de stockage automatisés (transstockeurs, miniload, Pallet Shuttle, etc.) ;
  • les bras robotiques.

Les nouvelles technologies au service de l'optimisation logistique-2

L’automatisation au service de l’optimisation logistique

Impossible d’évoquer la robotique sans parler de l’automatisation liée à celle-ci. Grâce à la robotique et plus globalement grâce aux nouvelles technologies, les entrepôts peuvent être semi-automatisés ou automatisés.

Comment l’automatisation peut-elle aider l’optimisation logistique ? Tout simplement en permettant d’accroître la productivité tout en réduisant les coûts. Les conditions de travail des acteurs de la logistique en entrepôt sont également améliorées tout en offrant une qualité de service supplémentaire au client final.

Pour automatiser un entrepôt logistique, plusieurs solutions sont à la disposition des entreprises. Il existe d’ailleurs plusieurs degrés d’automatisation, du simple convoyeur au véritable système mécanisé. Préparation de commandes, flux de marchandises ou encore expédition des commandes : de nombreuses étapes de la chaîne logistique peuvent être automatisées.

Les outils de la digitalisation au service de l’optimisation logistique

Outre la robotique et l’automatisation, la digitalisation de la Supply Chain pour l’optimisation logistique est essentielle pour améliorer ses process et la qualité de ses services logistiques. De très nombreux outils issus des nouvelles technologies peuvent alors être employés dans les entrepôts.

Les solutions de traçabilité pour l’optimisation logistique

La traçabilité des marchandises en logistique est très importante. Elle permet de connaître précisément l’emplacement de chaque produit tout au long de son parcours de l’approvisionnement à la livraison. Elle permet aussi d’améliorer le suivi et d’offrir plus de transparence au client.

Pour améliorer la traçabilité de ses produits, les entreprises peuvent utiliser de nombreuses solutions et technologies telles que :

  • des systèmes d’identification unique des produits (code-barres, RFID, etc.) ;
  • des systèmes d’enregistrement et de capture (caméras, balises GPS, réalité augmentée, etc.) ;
  • des logiciels de traitement des données (ERP, WMS, TMS).

Les systèmes d’information au service de l’optimisation logistique

Le système d’information (SI) représente l’ensemble des ressources dont une entreprise dispose pour gérer l’information. Que cette information soit commerciales, sociales ou encore comptables, l’entreprise doit pouvoir la gérer afin de prendre de meilleures décisions stratégiques.

Le SI s’intègre donc parfaitement à une stratégie d’optimisation logistique. Plusieurs de systèmes peuvent alors être employés :

  • le système de traitement des transactions (TPS) ;
  • le système de gestion des connaissances (KMS)
  • le système de bureautique (OSS) ;
  • le système d’information de gestion (SIG) ;
  • le système de soutien à la décision (DSS).

L’utilisation de la blockchain pour optimiser sa logistique

La blockchain est également une technologie qui consiste à stocker et partager des informations. La blockchain permet alors de faire circuler ces informations entre plusieurs utilisateurs, et ce de façon automatisée et sécurisée.

Dans le cadre de l’optimisation logistique, la blockchain sert à mettre en relation les différents acteurs de la chaîne d’approvisionnement tout en permettant l’échange d’informations. Approvisionnement, gestion des stocks, livraison : la blockchain peut être utilisée dans de nombreux processus.

Le Big Data pour améliorer ses processus logistiques

Le Big Data est une technologie très précieuse pour l’optimisation logistique. Dans le cadre de la gestion des approvisionnements, le défi des acteurs logistiques est bien sûr de disposer d’un stock suffisant de marchandises pour répondre rapidement à la demande tout en évitant le surstockage. Il faut alors pouvoir prévoir la demande. C’est ce qui rend possible le Big Data.

Le Big Data peut en effet prévoir les pénuries de matières premières et estimer précisément la quantité de marchandises à commander. Il est un véritable allié pour la prise de décision d’achats de l’entreprise.

Mais le Big Data peut aussi permettre d’aller bien loin en prenant en compte les spécificités propres de chaque client. Pour y parvenir, l’entreprise doit toutefois posséder des données fiables sur ses acheteurs. Le Big Data se charge alors d’analyser toutes ces données grâce à des algorithmes issus de la Data Science.

Entreposage des marchandises, gestion des stocks, les domaines d’application du Big Data sont multiples tout comme les avantages qu’il apporte aux entreprises logistiques :

  • réduction des coûts liés à l’entreposage ;
  • optimisation des délais de livraison ;
  • satisfaction et fidélisation de la clientèle ;
  • réduction de l’impact environnemental.

Les objets connectés : des nouvelles technologies très utiles pour l’optimisation logistique

Enfin, de nombreux objets connectés sont également aujourd’hui utilisés pour permettre d’optimiser les processus logistiques des entreprises.

Améliorer sa gestion des stocks grâce à des capteurs

L’objectif de tout manager de chaîne logistique est de réussir à connaître précisément la quantité de ses stocks, et ce à tout moment afin de prendre de meilleures décisions quant au réapprovisionnement. Pour y parvenir, les managers doivent pouvoir bénéficier d’une visibilité accrue de toute la Supply Chain.

Pour simplifier le contrôle des stocks et optimiser les inventaires, il est alors possible de s’aider de capteurs qui collectent des données et qui informent en temps réel les gestionnaires quant à la quantité des marchandises. Ces capteurs dotés de microprocesseurs sont des solutions innovantes qui permettent aux entreprises de suivre leurs flux de marchandises.

Effectuer l’inventaire des produits grâce à des drones

Autre solution pour connaître précisément la quantité de ses stocks et pouvoir effectuer un inventaire constant : les drones. L’inventaire est indispensable pour repérer les stocks invendus ou au contraire les stocks en rupture. Il permet donc d’identifier la performance des produits, de renforcer les stratégies de prix ou bien encore de maximiser les processus de commande.

En bref, l’intérêt d’effectuer des inventaires de façon régulière n’est plus à démontrer. Toutefois, ces inventaires doivent être réalisés efficacement pour ne pas fausser les données collectées et véritablement réussir son optimisation logistique. Pour y parvenir, l’utilisation d’objets connectés est alors très utile pour automatiser l’inventaire et gagner du temps.

Outre les capteurs intégrés aux emballages ou directement dans l’entrepôt, les drones d’intérieur peuvent également être employés. Relié à un système informatique WMS, le drone se déplace dans l’entrepôt grâce à un dispositif de navigation (manuel ou automatique) et contrôle les stocks. Les drones sont également équipés de caméras ou de lecteur pour repérer les marchandises (codes-barres, RFID).

Faciliter la préparation de commandes grâce aux lunettes connectées

La préparation de commandes (picking) est l’une des étapes les plus complexes de la chaîne logistique. Elle nécessite en effet du temps et de nombreuses erreurs peuvent survenir lors de cette étape qui consiste à prélever et rassembler les articles dans les quantités demandées pour ensuite être expédiées.

Grâce aux objets connectés, il est possible de réduire le temps de préparation de commandes tout en évitant les erreurs d’identification des produits. Les logiciels de gestion des stocks intègrent déjà des fonctionnalités permettant de simplifier la recherche des produits dans l’entrepôt, mais pour être encore plus efficace, il est possible d’utiliser des lunettes connectées.

Les lunettes connectées à réalité augmentée indiquent au préparateur l’itinéraire le plus rapide à emprunter pour trouver les produits qu’il recherche. Pour cela, les lunettes connectées sont reliées aux systèmes de gestion des stocks (WMS). Ces lunettes sont très utiles puisqu’elles libèrent également les mains du préparateur pour une meilleure liberté de mouvement lors du picking. Au final, les trajets dans l’entrepôt sont optimisés et la préparation de commandes est plus rapide.

Suivre sa flotte de transport grâce aux caméras connectées

Si la préparation de commandes est une étape complexe, l’expédition des marchandises l’est au moins tout autant. Pourtant, chaque entreprise doit s’assurer que les produits parviennent en bon état dans les mains du client final.

Pour relever cet objectif, l’entreprise doit pouvoir profiter d’une visibilité en temps réel de ses cargaisons, ses conteneurs ou encore ses remorques. S’il est bien sûr possible de contacter les transporteurs pour connaître certaines informations, cela reste fastidieux et chronophage. Là encore, les objets connectés apportent alors des solutions efficaces.

Des caméras connectées peuvent en effet permettre aux managers de connaître précisément la position ainsi que la profession de la flotte de leurs véhicules. Ces caméras s’avèrent d’ailleurs très précieuses en cas d’incident afin de prendre rapidement les bonnes décisions.

Nous vous recommandons ces autres pages :