Les biens de première nécessité doivent faire l’objet d’un traitement logistique particulier, compte tenu de leur importance stratégique pour leurs destinataires. Comment organiser votre supply chain en conséquence ? Voici tout ce qu’il faut savoir !

Les périodes de crise sont souvent les plus propices pour mettre en lumière les défaillances des schémas logistiques en vigueur. La crise du Covid-19 est un exemple supplémentaire, particulièrement au sujet des biens de première nécessité. Les approvisionnements en matériel médical, médicaments, masques, tests et produits alimentaires ont été mis sous tension, révélant parfois des situations de pénurie. Face au risque d’une éventuelle deuxième vague à laquelle le pays se prépare, il est indispensable d’adapter concrètement votre logistique pour limiter de nouvelles externalités négatives potentielles.

 

Comment sécuriser concrètement la chaîne logistique des produits de nécessité ?

 

logistique-biens-necessite-entrepot

 

La supply chain des produits de première nécessité doit être parfaitement sécurisée et résiliente face à tous les chocs externes potentiels. Elle doit être fondée sur une étroite collaboration avec toutes les entreprises incluses dans la chaîne de valeur, pour réduire les temps d’arrêt entre les livraisons. Pour cela, il existe des logiciels de Supply Chain Management spécifiquement dédiés à la sécurisation des flux pour les marchandises stratégiques.

Pour faciliter le tri, la répartition et le suivi des palettes, des technologies d’étiquetage RFID permettent de ne plus dépendre d’aucune forme d’intervention humaine.

La résilience de votre supply chain dépend plus largement de plusieurs leviers d’action, dont :

  • La gestion du dernier kilomètre. Les demandes de livraison « dernier kilomètre » ont explosé pour tous les commerçants de proximité
  • Les technologies indépendantes de toute intervention humaine (intelligence artificielle, robots, big data, etc.) sont apparues plus importantes que jamais pour prendre le relai des humains automatiquement et sans délai
  • Les besoins en matière de formation se sont fait sentir, pour apprendre à chaque entreprise à adapter sa logistique

 

Focus : Le Covid-19 a mis à l’épreuve l’ensemble du secteur pour le maintien des activités essentielles en France

 

logistique-biens-necessite-covid

 

La crise du Covid-19 a mis à l’épreuve toutes les plateformes logistiques, qu’il s’agisse de fret ferroviaire, fluvial, aérien ou urbain. Elle a également marqué la dépendance des médicaments et matériels médicaux vendus sur le marché français en provenance de l’Asie. Le transport aérien a été le plus souvent sollicité pour répondre à l’impératif de livrer rapidement les différents pays. Il a remplacé le transport maritime, par lequel transite habituellement plus de 80% des marchandises à l’échelle du monde. Cela a engendré un déséquilibre notable entre les voies de transport maritime et aérien. Les ports sont désormais en sous-capacité, et ne peuvent jouer pleinement leurs rôles. Dans le même temps, toutes les enseignes commercialisant des produits jugés « non essentiels » ont fermé leurs portes.  Ce choc a généré une forte augmentation des livraisons à domicile tout en respectant les précautions sanitaires imposées par les autorités. Surcapacité d’une part, pénurie d’autre part : comment équilibrer et optimiser les flux de marchandises ?

De nombreuses entreprises ont fait le choix d’intervenir sur le repositionnement de leurs effectifs, de leurs véhicules et sur l’ajustement des commandes auprès des fournisseurs lorsque ces derniers sont en mesure de s’adapter. Ces bouleversements soulèvent la question majeure de la relocalisation des activités stratégiques sur le territoire national, en particulier dans l’industrie pharmaceutique, la production de matériel médical et la défense nationale. Il s’agit d’un moyen privilégié pour assurer une stabilité des approvisionnements dans tout l’Hexagone.

Aussi, il est possible d’agir en faveur d’un pilotage des opérations plus proche du terrain, et plus précis. Des logiciels de Supply Chain Management (Warehouse Management System, Transport Management System, ERP, etc.) permettent de garder un contrôle total et en temps réel sur chaque maillon de votre chaîne logistique. Aussi, l’utilisation du transport fluvial et ferroviaire peut être vu comme un moyen de rétablir les déséquilibres du transport maritime et aérien.

 

La logistique a démontré, à nouveau, son caractère vital pour toute l’industrie, ainsi que ses faiblesses à toutes les échelles et, au premier rang, à l’échelle internationale. Durant toute la crise du Covid-19, les logisticiens ont fait preuve d’une grande solidarité, et d’efforts remarquables afin de faire face à ces nombreux défis sans précédent !

Share This