La conteneurisation est apparue au cours des années 1960, et représente aujourd’hui plus de 80% des échanges mondiaux. Mode de transport de marchandises incontournable, portons ensemble notre réflexion sur la compréhension de ce phénomène d’ampleur mondiale !

« 5.9×2.35×2.39 » ou « 12.03×2.35×2.39 », ainsi est définie l’unité de mesure internationale du transport de marchandises. A quoi cela correspond-il ? Il s’agit des dimensions d’un conteneur standard de 20 pieds et de 40 pieds. Il s’agit des principaux contenants utilisés pour transporter des marchandises d’un continent à un autre. En 1956, Malcolm McLean, fondateur de l’entreprise SeaLand, utilise l’acier pour créer de nouvelles solutions de transport. Les dimensions retenues sont standardisées par l’ISO, et sont adoptées par l’US Army pour répondre aux besoins logistiques de la guerre du Vietnam. L’unité de mesure permettant de quantifier le transport de conteneurs est l’EVP (Equivalent Vingt Pieds – en anglais TEU pour Twenty-foot Equivalent Unit). De nos jours, l’usage des conteneurs s’est étendu à tous les secteurs d’activité : conteneur standard, conteneur réfrigéré, conteneur citerne, conteneur chimique, conteneur plain-ciel, etc. Leurs normes techniques répondent à des conventions douanières internationales. Désormais, toutes les plateformes portuaires et logistiques mondiales sont adaptées pour les prendre en charge. Comment en est-on arrivé là ? Quelles sont les tendances pour les années à venir ? Tour d’horizon.

 

omnipresence-conteneurs-transport

Pourquoi le conteneur a t-il rencontré un tel succès ?

 

Ce n’est pas un hasard si le transport de marchandises par conteneur représente aujourd’hui 80% du trafic mondial. Cela s’explique par plusieurs avantages décisifs apportés par ce nouveau mode de transport :

  • Des dimensions standardisées et reconnues internationalement qui permettent une harmonisation des opérations de manutention et une efficacité accrue
  • La possibilité de transporter tous types de marchandises, biens manufacturés, vrac, denrées périssables, matières dangereuses, etc.
  • Il facilite le transport multimodal (maritime, routier, fluvial et ferré) et les opérations de transbordement
  • Le coût de casse des produits est réduit grâce à l’absence de rupture de charge. Tout l’enjeu réside dans l’emballage sécurisé des marchandises
  • Le plombage et la création de solutions de sécurité renforce la sureté des conteneurs

 Son succès a permis de réaliser de nombreuses économies d’échelle pour toutes les entreprises, de réduire leur base de coût et d’améliorer considérablement la qualité des services rendus aux clients.

 

Pourquoi la conteneurisation est-elle une rupture technologique ?

 

La conteneurisation s’insère parfaitement dans la chaîne de croissance et de livraison en continu des entreprises logistiques. Elle permet de diminuer le « time to market », et accélère le délai entre l’émergence d’un projet et sa matérialisation. La conteneurisation permet de réduire considérablement les délais de livraison pour toutes les entreprises du monde.

La conteneurisation a permis le développement de nombreuses applications logicielles pour maîtriser et organiser les échanges. Par exemple, des logiciels de tracking sont utilisés pour garder un contrôle en temps réel sur toutes les marchandises échangées. Saviez-vous que Facebook et Instagram produisent une centaine de nouvelles fonctionnalités par jour grâce à la conteneurisation et à toutes les mécaniques de la chaîne d’intégration et de déploiement en continu ? Stupéfiant, n’est-ce pas ? En cela, la conteneurisation est une rupture technologique majeure.

 

Comment la conteneurisation va-t-elle évoluer dans les prochaines années ?

 

omnipresence-conteneurs-chargement

 

Les programmateurs informatiques et les experts de la Supply Chain métrisent désormais de nombreuses facettes de l’organisation de la conteneurisation. Selon Alex Palesandro, ingénieur cloud chez D2SI (société de conseil spécialisée dans la technologie Cloud), « on peut imaginer avoir des groupes de machines qui hébergeront des conteneurs appartenant à des systèmes complètement hétérogènes ». Cela permettrait de gérer tous types de conteneurs, y compris de sources qui ne nous appartiennent pas.

A l’avenir, ces nouvelles solutions informatiques pourraient optimiser la valeur ajoutée produite par la conteneurisation. Pour cela, plusieurs pistes sont à l’étude :

  • Éviter les retours à vide
  • Limiter les inégalités en matière de flux. Par exemple, les exportations sont plus importantes que les importations en Asie. Cela engendre un déficit commercial dans les mouvements des conteneurs.

Ainsi, la conteneurisation est véritablement un enjeu de grande ampleur, qui dépasse parfois le secteur logistique. Depuis plusieurs années, elle atteint même l’architecture, avec la « conteneurisation de l’habitat ». Ce terme désigne la tendance à produire des habitations standardisées et plus accessibles financièrement pour le grand public.

Share This