Quels sont les bienfaits d’une chaîne logistique performante ?

La chaîne logistique est un des points névralgiques de l’entreprise. Plus la gestion de cette chaîne logistique est performante, meilleure est la rentabilité de l’entreprise. L’organisation interne de l’entreprise en matière d’approvisionnement, de stockage, de fabrication, de sous-traitance et de livraison est aujourd’hui pilotée par différents acteurs mettant en commun leur savoir-faire au service du client.

La Supply Chain : nouvelle organisation logistique de l’entreprise

La Supply Chain, ou chaîne logistique, répond à un nouveau principe : la satisfaction du client. Chaque action logistique est donc axée autour de cette nouvelle organisation où tout est mis en œuvre pour optimiser la performance de la logistique au service du client final.

Cette gestion optimisée de la logistique vient ainsi chambouler les anciennes habitudes, tant au niveau du stockage que de l’approvisionnement en lui-même. Cette organisation novatrice passe également par une modification des habitudes d’expéditions des commandes clients ou dans la façon de faire appel à des sous-traitants.

Nous allons voir, sur cette page, que l’organisation logistique commence dès l’entrée des marchandises dans l’entrepôt et se termine une fois la livraison effectuée chez le client. Ce sont donc autant d’étapes que l’entreprise doit mener à bien pour assurer un service de qualité lié à la performance de sa chaîne logistique.

Le principe de fonctionnement de la chaîne logistique ou Supply Chain

La Supply Chain répond à quatre axes de fonctionnement :

  • la collecte des informations ;
  • le traitement des données ;
  • la répartition des tâches au sein de l’entreprise ;
  • le pilotage de la performance.

La collecte des informations dans la chaîne logistique

La collecte d’informations est l’élément indispensable avant toute mise en œuvre d’une chaîne logistique performante. Elle consiste en la perception d’informations utiles au bon déroulé des actions à venir.

Le responsable de la chaîne logistique est donc chargé de collecter, entre autres :

  • les prévisions de ventes ;
  • les besoins en approvisionnements ;
  • les niveaux de stocks ;
  • les disponibilités d’un sous-traitant ;
  • les capacités et disponibilités du personnel ;
  • la date de livraison des commandes clients ;
  • la disponibilité des transporteurs.

L’ensemble de ces données va être analysé et sera suivi de la mise en place la chaîne logistique inhérente aux futures commandes des clients de l’entreprise.

Chaque service de l’entreprise remet ainsi aux gestionnaires les éléments collectés auprès des :

  • ERP ou Progiciels de gestion intégrée qui analysent l’ensemble des flux d’informations de chaque secteur de l’entreprise ;
  • CRM ou Customer Relationship Management qui contiennent des outils partagés de gestion des clients et remettent des informations précieuses sur les commandes passées du client, les délais de livraison habituellement constatés, etc. ;
  • GPAO ou gestion de la production assistée par ordinateur, qui est un programme d’analyse de flux de l’activité lié à la production, aux stocks, aux produits et aux commandes.

Ces trois indicateurs remettent des données nécessaires à l’organisation du travail et à la sélection des actions à mener dans le cadre d’une Supply Chain performante.

Le traitement des données

L’ensemble des données collectées est ensuite rentré dans un logiciel dédié à la prévision et à l’optimisation des actions à mener. Cette action a pour but de planifier l’approvisionnement et de synchroniser l’ensemble des services de l’entreprise.

Les données obtenues sont une aide au management et à la mobilisation des différents intervenants :

  • fournisseurs ;
  • personnel des entrepôts ;
  • responsable de la ligne de fabrication ;
  • services de stockage et de logistique livraison.

Ces opérations permettent une nouvelle organisation de l’entreprise et de ses moyens de production. La chaîne de logistique mise en place évite ainsi une surproduction ou une rupture de stock toujours préjudiciables, tant à l’entreprise qu’au client.

La répartition des tâches au sein de l’entreprise

La gestion informatisée de la Supply Chain indique dorénavant très clairement le rôle de chaque service de l’entreprise dans la gestion des flux logistiques.

On assiste aujourd’hui à de nombreux échanges entre les différents intervenants, là où, auparavant, les actions de mise en fabrication, de gestion des stocks ou de lancement de ligne de fabrication étaient limitées. Ce manque de cohésion et de communication menait souvent à des erreurs ou à des ralentissements préjudiciables à l’entreprise et aux clients.

La mise en commun de données permet ainsi d’anticiper, de programmer et de gérer au plus près tous les besoins. Il suffit pour cela d’accéder aux données partagées de la Supply Chain pour connaître, au plus juste, le besoin en approvisionnement ou quantités à lancer en production.

C’est une nouvelle vision partagée de la production au service du client.

Le pilotage de la performance

Derrière ce titre se cache une suite d’opérations liées au bon déroulé de la chaîne logistique. Le gestionnaire de la Supply Chain accède à de nombreux tableaux de bord qui lui permettent de suivre en temps réel la progression du travail en cours ainsi que l’ensemble des échanges entre les différents protagonistes : fournisseurs, services de l’entreprise, sous-traitants, usine, service livraison, etc.

Un fournisseur va ainsi notifier l’expédition de ses marchandises dans le logiciel de Supply Chain. Un autre indiquera, à son tour, une sélection de tâches prévues dans la semaine. On l’aura donc compris, la Supply Chain passe en revue l’ensemble des actions effectuées par chaque intervenant et remet des informations précises à chaque interlocuteur impliqué.

La performance de la Supply Chain

Le développement de la technologie informatique a permis aux développeurs de logiciels et de progiciels de mettre en place des solutions ergonomiques adaptées aux besoins de la logistique connectée.

La plupart de ces solutions sont dorénavant accessibles depuis un cloud sécurisé online. Celui-ci est partagé entre le gestionnaire de la Supply Chain et les différents responsables et personnels impliqués.

La mise à disposition en temps réel de l’ensemble des éléments utiles à chacun a résolu nombre de problèmes récurrents dans l’ancienne organisation de la logistique. Ces informations assurent aujourd’hui une organisation rationalisée et optimisée, et ce, à chaque niveau de la Supply Chain.

Ainsi, chaque modification dans le planning ou dans l’approvisionnement d’un maillon de la Supply Chain (entreprise extérieure ou service de l’entreprise) est aussitôt répercutée dans la chaîne logistique et permet aux équipes de management de prendre les bonnes décisions.

Dernier point important, la Supply Chain est devenue un élément fédérateur entre chaque intervenant. Les sous-traitants ne sont plus de simples fournisseurs, mais deviennent de véritables partenaires dont le but est de satisfaire le client de leur sous-traitant.

Share This