Les expérimentations de solutions de livraison autonome se multiplient, et laissent entrevoir une démocratisation de ce mode de transport dans les prochaines années. Walmart, Nuro et d’autres ont déjà présenté plusieurs projets prometteurs. Décryptage.

Encore un peu de patience, mais expédier vos marchandises et les faire livrer chez votre client via un véhicule autonome sera bientôt réalité. La supply chain se réinvente par la Tech, en particulier suite à la crise sanitaire du Covid-19. De nouveaux modes de livraison sont à l’étude pour faire face à la probabilité de nouveaux chocs exogènes, à l’intensification des échanges, à la nécessité de maîtriser les coûts et de limiter l’impact environnemental. La technologie devient une pièce maîtresse de cette mutation. Ainsi, de nombreuses expérimentations de véhicules autonomes de livraison se multiplient, en particulier aux États-Unis. Décryptage.

 

Véhicule de livraison autonome : quel avenir pour le secteur Transport & Logistique ?

 

Le marché du Transport est en pleine ébullition, alors que de nombreuses entreprises essayent, sur tous les continents, de s’imposer sur le marché des véhicules autonomes. Cela concerne aussi bien le transport de personnes que de marchandises. En Arizona (États-Unis), plusieurs véhicules sans pilotes sont d’ores-et-déjà en activité.

 

 

L’enjeu est de parvenir à faire face à la complexification des échanges, à l’engorgement du trafic urbain et à l’optimisation du dernier kilomètre dans les meilleures conditions. En ce sens, l’utilisation de véhicules autonomes combinée à des solutions d’intelligence artificielle permet d’optimiser les tournées, et les flux de circulation. En 2018, 24% du trafic généré par le transport routier était effectué à vide. L’objectif est de parvenir à utiliser des algorithmes d’intelligence artificielle pour interpréter les données des flux, optimiser les chargements, le planning des tournées et le repositionnement des véhicules en temps réel. Il s’agit d’un levier concret pour améliorer la qualité des services rendus aux clients, pour réduire les coûts de transport, et améliorer leur profitabilité.

 

Illusion ou réalité : les véhicules de livraison autonome existent-ils déjà ?

 

vehicule-livraison-autonome-walmart

 

Bien que la généralisation de la livraison à l’aide de véhicules autonomes peut sembler lointaine, plusieurs expérimentations de grande ampleur ont déjà lieu.

Walmart a prévu de lancer plusieurs essais de livraison autonome en 2020 à Houston, en collaboration avec la startup Nuro. Des navettes de type R2 vont livrer des commandes effectuées en ligne à un groupe de clients. L’objectif est d’utiliser ce nouveau moyen de transport pour améliorer l’expérience client dans ces entreprises. La navette Walmart disposera de deux compartiments pouvant accueillir jusqu’à six sacs de course chacun. Elle sera en charge de réaliser le dernier kilomètre entre les entrepôts du géant mondial et le domicile du client.

Cette collaboration est une première pour Nuro, la célèbre startup qui a déjà levé près de 1 milliard de dollars auprès de ses partenaires parmi lesquels Softbank à travers son Vision Fund, Greylock Partners ou encore Gaorong Capital. Cette startup basée à Mountain View (Californie) a été fondée il y a 3 ans seulement, et s’impose déjà comme leader dans son secteur grâce à l’utilisation intensive de la robotique et de l’intelligence artificielle. Elle s’attaque notamment au marché du dernier kilomètre.

 

Objectif 2030 : Quel avenir pour ces solutions ?

 

vehicule-livraison-autonome-supply

 

Les solutions de véhicules autonomes sont promises à un avenir radieux. On estime que près d’un milliard et demi de colis circuleront chaque année en 2030. Cette tendance est très largement dominée par l’essor du e-commerce et des nouvelles technologies. L’interactivité et la traçabilité en temps réel permettent aux e-commerçants de fiabiliser et d’optimiser leurs processus de livraison tout en satisfaisant leur client.

55% des consommateurs non satisfaits de la livraison d’un produit ne reviennent plus sur le site internet en question. L’objectif est grand pour fidéliser la clientèle, et faire en sorte que le consommateur ne « subisse » plus la livraison.

Les géants de la Tech et de nombreuses startups travaillent main dans la main pour le développement de nouveaux algorithmes et solutions utilisant le big data ou l’intelligence artificielle. L’ensemble de la chaîne logistique doit être repensée pour établir une stratégie adaptée et parvenir à fidéliser le client tout en rationalisant les coûts logistiques. Il s’agit aussi de prendre en considération l’impératif de réduction de l’impact environnemental du secteur.

Share This