La densification de l’urbanisation et la massification des échanges oblige les logisticiens à agir pour développer de nouvelles solutions. Les entrepôts mobiles sont fréquemment utilisés par de nombreux logisticiens pour réduire leurs coûts et augmenter leur efficacité en zone urbaine. Explications.

En 1950, New-York était la seule mégapole de la planète. En 2020, on en compte 29, et 65% de la population vivra en zone urbaine en 2025. Ces bouleversements obligent les logisticiens à adapter totalement leurs opérations afin de répondre à l’évolution des attentes de leurs clients. La logistique urbaine désigne l’ensemble des méthodes utilisées pour acheminer les marchandises de la meilleure façon dans chaque ville. Elle soulève de nombreuses problématiques, à l’image du partage de la voirie, de la densité de l’habitat, des congestions automobiles, la gestion urbaine, etc. L’objectif est de se rapprocher du client final pour raccourcir et simplifier toutes les opérations logistiques. Comment y parvenir ? Créer des entrepôts mobiles en zone urbaine apparaît comme une solution convaincante. Vous souhaitez en savoir davantage ? Vous êtes au bon endroit !

 

Comment se rapprocher stratégiquement du client final pour améliorer vos performances ?

 

Les entrepôts tentaculaires à la périphérie des villes étaient autrefois au cœur de la stratégie logistique de toutes les entreprises. Ce temps est révolu, la course aux délais de livraison passant désormais par l’adoption d’une taille compacte ! L’objectif poursuivi est de raccourcir les délais de livraison pour tous les clients (et particulièrement les plus fidèles). Cela nécessite d’investir dans des unités plus restreintes, fonctionnelles et conçues spécifiquement pour répondre aux enjeux de la logistique urbaine.entrepots-mobiles-zone-urbaine-commerce

Ces entrepôts ne stockent que des objets de petit format (en général, moins de 45 cm de diamètre) parmi les plus demandés par les clients (compléments alimentaires, électronique, produits culturels, jouets, etc.) Le plus souvent, ils tirent profit d’une productivité élevée grâce à l’utilisation de « cobots » (robots collaboratifs). Dans l’entrepôt connecté d’Amazon situé à Staten Island (New-York), la capacité de stockage a été augmentée de 40%, malgré une réduction de 20% de la surface au sol ! Il est constitué de milliers de petites étagères identiques. Ces entrepôts s’étendent davantage en hauteur, pour tenir compte des contraintes liées à l’habitat urbain et au coût du mètre carré

En revanche, les entrepôts traditionnels de grande taille n’ont pas totalement vocation à disparaître. En effet, ils demeurent toujours indispensables pour stocker les objets commandés moins fréquemment (gros électroménager, high-tech, etc.) et volumineux.

 

 

Le défi du dernier kilomètre : avons-nous (enfin) trouvé la meilleure solution ?

 

entrepots-mobiles-zone-urbaine-kilometre

 

La livraison du dernier kilomètre croît de l’ordre de 10% par an, soit un rythme similaire à celui du e-commerce. D’après une étude réalisée par Capgemini, 48% des clients mécontents refusent de commander à nouveau un produit sur le même site internet. S’ils décidaient de continuer, leurs dépenses seraient réduites dans 45% des cas. En revanche, 75% des consommateurs se déclarent favorables à augmenter le montant de leurs achats sur un site dont les offres de livraison répondent à leurs attentes.

Les entrepôts mobiles urbains permettent de répondre à cette problématique via :

  • La standardisation des produits stockés
  • L’automatisation des processus internes grâce à la cobotique
  • La limitation des frais liés à l’entrepôt et des coûts unitaires de stockage
  • Une augmentation de la vitesse de traitement des commandes et de livraison

Aussi, la livraison du dernier kilomètre répond à des enjeux écologiques. Par exemple, il est possible de réaliser la livraison en ville avec des véhicules propres (utilitaires électriques, hybrides, vélos, etc.) Les entrepôts urbains limitent aussi les embouteillages des axes routiers en périphérie des agglomérations, et la pollution des centres-villes.

 

Covid-19 : Pourquoi les entrepôts mobiles tirent-ils leur épingle du jeu face au risque de deuxième vague ?

 

La crise du Covid-19 a mis en lumière l’importance de disposer d’une chaîne logistique solide, flexible, et résiliente. Les entrepôts mobiles urbains sont approvisionnés à flux tendus et permettent de livrer facilement de nombreux produits pour répondre à toutes les demandes urgentes.

Ainsi, il est possible d’imaginer une adaptation rapide de nombreux entrepôts mobiles urbains en centres de distribution rapides de médicaments et de matériel médical. Cela permettrait de répondre plus rapidement aux besoins des hôpitaux pour le traitement des patients, en étroite collaboration avec les acteurs publics et privés pour la coordination des flux logistiques.

 

La création et le développement des entrepôts mobiles en zone urbaine doit faire l’objet d’une co-construction entre les acteurs privés et les pouvoirs publics, en harmonie avec le développement urbain, l’habitat et les besoins de la clientèle. L’objectif est de créer un système global harmonieux et bénéfique pour tous !

Share This