FRET 21 est une initiative concernant l’ensemble des chargeurs, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité, afin de réduire l’empreinte environnementale du transport de marchandises. Lancée par l’AUTF et l’ADEME, elle a déjà recueilli le soutien de 72 grandes entreprises !

Le transport de marchandises représente environ 40% des émissions de CO2 à l’échelle de la France, tous modes de transport confondus. A lui seul, le transport routier représente plus de 80% de la consommation énergétique des transports. Il s’agit d’un secteur stratégique en France afin de lutter contre le réchauffement climatique tout en répondant aux besoins croissants des entreprises. Cette cause est l’objet de nombreuses initiatives publiques et privées, à l’image de FRET 21, une démarche écologiquement responsable lancée par l’AUTF et l’ADEME, avec le ministère de la Transition Écologique. Elle a d’ores-et-déjà récolté le soutien de plus de 1 000 entreprises, dont 72 grands groupes. Découvrons ensemble tout ce qu’il faut savoir au sujet de cette initiative vertueuse pour l’économie et l’écologie !

 

FRET 21 : Une démarche ambitieuse pour réduire l’empreinte environnementale des acteurs du transport de marchandises

fret-21-initiative

FRET 21 est un dispositif incitant les entreprises à mieux considérer les impacts environnementaux du transport en bâtissant une meilleure stratégie de développement durable. Chaque entreprise participante signe un accord avec l’ADEME, dans lequel elle s’engage à atteindre un objectif de réduction de ses émissions de CO2.

FRET 21 ne concerne donc pas directement les transporteurs, mais les chargeurs (c’est-à-dire les entreprises donneuses d’ordres), quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité. Le dispositif devrait donc permettre de réaliser une part non négligeable des efforts de réduction attendus pour ramener, en 2021, les émissions des transports au niveau de 1990.

En général, les entreprises participant à la démarche FRET 21 s’engagent à réduire leurs émissions de CO2 de 20% environ au cours des trois prochaines années.

Le dispositif a déjà récolté le soutien de plus de 1 000 entreprises, dont plusieurs leaders mondiaux de l’industrie et des services. Par exemple, Total, Auchan, Bayer, Bouygues Construction, Carrefour, Coca Cola European Partners, Findus, Fleury Michon, Henkel, Lafargeholcim, E. Leclerc, Renault, Unilever, Lindt, Leroy-Merlin, Métro, Nespresso, Nocibé, Nestlé ou Michelin font d’ores-et-déjà partie du programme.

 

Comment parvenir aux objectifs fixés par FRET 21 ?

 

Toute entreprise participant au dispositif FRET 21 s’engage à mettre en œuvre 4 grandes familles d’actions.

Tout d’abord, la recherche de l’optimisation du taux de remplissage des unités de transport. L’objectif est de limiter le déplacement des camions pas complètement remplis ou leur retour à vide. Plusieurs mesures concrètes telles que la suppression de la palette intercalaire, la mise en place de circuits protocolés ou l’utilisation du multipick/multidrop sont proposées.

Ensuite, l’optimisation de l’affectation et la massification des flux doit permettre de limiter le kilométrage parcouru par les camions. Repenser la localisation des sites de production et de distribution sont des mesures concrètes pour réduire la quantité de kilomètres parcourus par les marchandises.

Aussi, le développement de modes de transport propres contribue à l’amélioration de la performance environnementale des entreprises. Cela passe par l’optimisation des véhicules routiers (utilisation de remorques allégées, d’un 44 tonnes, d’un camion au biogaz, d’un double plancher, etc.), des trains (mutualisation ferroviaire), des bateaux (transport de vrac, transport conteneurisé de marchandises conditionnées), ou du dernier kilomètre (utilisation de vélos ou de véhicules électriques).

Enfin, le dernier axe d’action consiste à développer une politique d’achats responsables. Par exemple, privilégier les transporteurs disposant du label « Objectif CO2 » est une mesure concrète qui favorise les acteurs responsables.

 

fret-21-ecologique

 

L’AUTF est un acteur clé de ce projet, aux côtés de l’ADEME et du Ministère de la Transition Écologique

 

L’AUTF, l’association professionnelle des chargeurs, est un partenaire clé du projet FRET 21 au sein du programme EVE. Elle représente les entreprises industrielles et commerciales dans leur fonction de donneurs d’ordre dans l’ensemble des modes de transports. Elle accompagne ses membres dans la réalisation de leurs objectifs économiques et environnementaux, sur l’ensemble du territoire.

Elle est composée de plusieurs commissions couvrant les thématiques réglementaires, les problématiques juridiques et contractuelles, les évolutions du marché, les innovations et nouvelles pratiques ainsi que tous les enjeux stratégiques du transport international.

Dans le cadre de FRET 21, l’AUTF a contribué à élaborer une méthodologie précise avec l’ADEME pour permettre aux chargeurs de piloter leur plan d’action de réduction de leur empreinte écologique, et le suivi des résultats durant 3 ans !

Pour en savoir davantage sur FRET 21, et participer à la démarche, rendez-vous sur leur site Internet fret21.eu !

Share This