Le tractionnaire routier loue son tracteur routier et ses conducteurs à une entreprise tierce. En clair, il est le propriétaire du véhicule tracteur qui se déplace, et rien de plus. Découvrons ensemble tout ce qu’il faut savoir sur les tractionnaires routiers en 2019 !

Les tractionnaires routiers sont trop souvent méconnus des acteurs du marché du transport. Cependant, ces derniers rendent des services précieux à destination de nombreuses entreprises. Il faut le distinguer du voiturier, du commissionnaire de transport et du loueur de véhicules. En effet, le tractionnaire occupe une place à part. Il est possible de tirer profit des tractionnaires routiers dans de nombreuses situations, pour les entreprises du secteur logistique. Partons ensemble à leur découverte !

 

Qu’est-ce qu’un tractionnaire routier ?

 

Le tractionnaire routier est souvent confondu avec nombre de ses pairs. Commençons par détailler leur rôle : quelles sont les différences entre un transporteur, un commissionnaire, un voiturier, un tractionnaire ou un loueur ? Un transporteur, y compris un transporteur international, s’engage à déplacer des marchandises d’autrui avec ses propres moyens, moyennement un prix déterminé, le plus souvent dans un contrat de service. Quant au commissionnaire de transport, il s’agit d’un transporteur qui sous-traite le déplacement de la marchandise. Si le rôle de l’entreprise de transport en contact avec le client est imprécis, alors il peut demander le non-recours à la sous-traitance. Le transporteur sous-traitant s’est engagé comme voiturier à réaliser la prestation. Le loueur de véhicule a la qualité de transporteur. Le conducteur est alors le préposé de l’utilisateur. Un tractionnaire ne ressemble à aucun de ces acteurs. Il est le propriétaire du tracteur, et déplace des marchandises moyennant une rémunération. Cependant, les biens sont chargés dans la semi-remorque d’un client ou d’un confrère ! Il est responsable des éventuels dégâts causés sur la semi-remorque. Le client qui gère en direct des tractionnaires pour l’utilisation de ses remorques est le commissionnaire de transport.

Il s’agit donc d’un petit monde, et toutes ces entreprises collaborent étroitement entre elles, c’est pourquoi il est indispensable d’en connaître les rouages.

 

Pourquoi faire appel à un tractionnaire routier ?

 

tractionnaire-routier-flotte

 

Faites appel à un tractionnaire routier si vous avez une semi-remorque à tracter ! Ainsi, le tractionnaire s’occupe de trouver le chauffeur et le camion adaptés pour répondre à vos besoins. Cette activité s’adresse à tous les transporteurs ou les commissionnaires assurant des lignes régulières entre 2 et 4 points généralement.

Il est indispensable de faire appel à un prestataire de qualité afin de trouver une totale adéquation entre le matériel utilisé et votre type d’activité. Le plus souvent en location, les tractionnaires proposent une large gamme de tracteurs vous permettant de tracer vos remorques et transporter vos marchandises en toute sécurité.  Certains prennent même en charge votre plan de transport, et toutes les contraintes spécifiques à vos propres containers.

 

Quels sont les aspects à surveiller avant de signer ?

 

Le partage des responsabilités est un élément essentiel à scruter avant de vous engager. Si le transport n’est pas l’objet principal de la prestation, aucun contrat de transport ne s’applique. Le contrat de transport,ou CMR (Convention relative au contrat de transport international de Marchandises par Routes), a été créé en 1956 par la Convention de Genève, et s’applique exclusivement si l’objet principal de l’activité est le transport.

D’après la loi LOTI (1982), le transporteur est responsable du produit transporté, à moins que la défaillance ne provienne d’une anomalie liée à l’emballage ou à la marchandise elle-même.

Tout contrat doit comporter un détail précis de la nature de l’objet, le motif du transport, les modalités d’exécution de la prestation, les obligations respectives, le prix et les prestations annexes.

A défaut d’établir une CRM, il est possible de rédiger un contrat de transport traditionnel régissant les termes de la collaboration entre les deux parties. Lorsque vous faites appel à un tractionnaire, soyez attentif au partage des responsabilités, surtout si vous n’utilisez pas de CRM. En effet, cette clause peut avoir de nombreuses répercussions en cas de litiges, et doit être approuvée en amont de la signature du contrat. Assurez-vous également de connaître les indemnités que vous seriez en droit de réclamer en cas de litige.

Les tractionnaires représentent donc de réelles opportunités pour certaines entreprises du secteur logistique ! Restez toujours aux aguets des nouvelles opportunités présentes sur le marché, et tenez-vous informé de ses évolutions pour maintenir la flexibilité de votre entreprise. Il en va de sa capacité à répondre correctement aux besoins de ses clients, donc de sa pérennité !