Alors que la chaine logistique se complexifie, le nombre de fournisseurs d’une entreprise augmente. Dans une stratégie de transport, ces sous-traitants et autres prestataires jouent un rôle primordial et participent pleinement à son succès. Comment entretenir des relations stables et pérennes avec les fournisseurs ? Comment optimiser la gestion des relations fournisseurs ?

 

Qu’est-ce que la relation fournisseur ?

 

La grande majorité des entreprises ont besoin de fournisseurs de biens et de services pour mener à bien leur activité. Dans le secteur du transport, ces professionnels fournissent par exemple des solutions pour acheminer des marchandises par voie terrestre, maritime, aérienne ou fluviale. Par conséquent, ils constituent un maillon important de la chaine logistique. Or, pendant longtemps, les relations qui unissent les fournisseurs à leurs clients se résumaient à une commande et à une transaction financière. Désormais, la relation fournisseur prend une nouvelle ampleur. Et elle se doit d’être au cœur de la stratégie de toute entreprise. Plutôt que d’entretenir une relation entre un client « tout puissant » et un fournisseur « simple exécutant », il est recommandé de construire des relations mutuellement avantageuses. C’est ici qu’intervient le SRM, ou Supplier Relationship Management, une stratégie de gestion qui vise à rationaliser et à optimiser la relation fournisseur.

Quelle est son importance en logistique ?

 

La relation fournisseur peut avoir un impact décisif sur l’efficacité et la productivité de la chaine logistique. En effet, quand elle est de qualité, elle contribue à assurer la qualité du service offert aux clients finaux, à limiter les ruptures de stock, à optimiser les coûts de stockage, à fluidifier les opérations, à assurer des livraisons dans les meilleurs délais, etc. Dès lors, elle participe au bon fonctionnement de l’entreprise et elle renforce son image de marque. Elle est un des piliers fondamentaux de la compétitivité des entreprises et constitue un avantage concurrentiel de poids. 

 

Faites un sourcing de transporteurs efficace grâce à notre mode d’emploi 2022

Livre blanc offert

 

Quels sont les différents types de relations fournisseurs ?

 

On peut distinguer plusieurs formes de relations fournisseurs. Elles peuvent être :

  • De confiance : dans ce cas, chaque partie assume sa part du contrat et compte l’une sur l’autre pour atteindre des objectifs prédéfinis.
  • De « tutoring » : le client contrôle la qualité des services ou des biens fournis par ses fournisseurs et met en place des systèmes pour suivre leurs activités.
  • De représailles : à la suite de sanctions, le client stoppe momentanément ou durablement ses relations avec ses fournisseurs.

Par ailleurs, ces relations s’organisent de manière :

  • Verticale : distributeurs, détaillants, fabricants, fournisseurs, acheteurs… entretiennent des relations complexes à travers lesquelles chacun cherche à atteindre ses propres objectifs. 
  • Horizontale : acheteurs et fournisseurs travaillent conjointement pour atteindre des objectifs communs. Les risques sont partagés, ce qui implique l’instauration d’un climat de confiance mutuelle.

Enfin, les deux parties sont plus ou moins impliquées dans la relation qui les unit. Celle-ci peut se résumer à la seule transaction et suppose alors peu de collaboration avec le fournisseur. Dans une relation de partenariat en revanche, la collaboration entre les entreprises est étroite et elle s’appuie sur la convergence des stratégies mises en place par chacune d’elles. 

 

Comment la gérer au quotidien ?

 

A mesure que la supply chain se développe et se complexifie, les relations avec les fournisseurs s’intensifient et gagnent en importance pour l’entreprise. Celle-ci se doit donc de les gérer efficacement au quotidien. L’objectif pour elle est d’identifier les fournisseurs « critiques », c’est-à-dire les entités dont l’activité est essentielle pour son bon fonctionnement. Pour entretenir de bonnes relations fournisseurs, il est conseillé de :

  • Connaitre parfaitement les entreprises fournisseuses de biens ou de services, notamment en rassemblant des données se rapportant à elles, et rendre ces informations accessibles à tous les acteurs de la logistique. Cette connaissance fournisseur permet de relever les points forts de la relation, mais aussi d’identifier les éventuels freins et de les lever. Elle aide également à évaluer les fournisseurs et à les prioriser.
  • Jouer la carte de la transparence : pour construire une relation durable et de confiance, la transparence est essentielle. La communication est alors fondamentale. Il s’agit de tenir informée chaque partie des événements ou incidents qui surviennent, comme un retard de paiement ou un défaut de livraison. 
  • Echanger régulièrement, non seulement pour augmenter la connaissance fournisseur, mais aussi pour se faire connaitre en tant que client : plus cette connaissance est accrue, mieux le fournisseur répondra aux besoins, voire les anticipera. Des échanges réguliers permettent aussi de mettre en évidence les problèmes, de les anticiper et de trouver des solutions pour les résoudre.
  • Récompenser les « bons » fournisseurs, par exemple en les invitant à des événements, ce qui participe à leur fidélisation et à leur implication dans la stratégie de l’entreprise.
  • Avoir un interlocuteur unique au sein de chaque entreprise pour fluidifier les échanges, tant formels qu’informels.

 

Quels sont les outils pour l’optimiser ?

 

Le principal moyen d’optimiser la relation fournisseur tient dans sa digitalisation. Plusieurs solutions logicielles permettent de centraliser, visualiser et analyser de multiples données en vue de pérenniser et d’améliorer les liens qui unissent fournisseurs et clients : SRM (Supplier Relationship Management), CRM (Customer Relationship Managent), ERP (Enterprise Resource Planning), etc. Ces logiciels ou des solutions dédiées permettent également de dématérialiser les factures fournisseurs et d’optimiser leur traitement. Les outils de travail collaboratifs en mode SaaS (Software as a Service) aident également à fluidifier les échanges et les processus opérationnels.

 

La relation fournisseur, capitale pour la logistique

 

Dorénavant, la relation fournisseur s’appuie sur un modèle d’interactions gagnant-gagnant. Pour qu’elle soit efficace et durable, il est indispensable de piloter et de fluidifier les échanges, ce que rendent possible des outils toujours plus performants, notamment en matière de récolte et d’analyse de données.

 

Faites un sourcing de transporteurs efficace grâce à notre mode d’emploi 2022

Livre blanc offert