Les robots ne sont plus seulement l’apanage des industriels, et ont définitivement investi le secteur logistique. Leur présence tout au long de la chaîne d’approvisionnement est une solution concrète pour faire face à l’accroissement de la concurrence partout sur la planète. Le plus souvent, ils permettent de réduire le cycle de commande, de livraison, aboutissent à des gains de productivité, à une réduction de la démarque ou à une lutte plus efficace contre la pénibilité au travail. Certains supply chain managers envisagent les bras robotisés comme un moyen de refonder le fonctionnement de leur entrepôt, ou seulement certains postes. Les bras robotisés peuvent être complétés par de nombreuses autres solutions telles que les véhicules automatisés, les systèmes intégrés, les drones ou les cobots. L’objectif est d’aboutir à une meilleure interopérabilité des organisations (optimisation du fonctionnement des robots, et limitation des blocages liés à des situations inconnues), des marchandises (traitement des formats atypiques), et des solutions (pour assurer la compatibilité des machines et des systèmes informatiques). Avant de vous lancer dans la robotisation de votre chaîne logistique, il est indispensable de bien comprendre les enjeux d’un tel chamboulement, ses conséquences et limites. Suivez le guide !

 

Qu’est-ce qu’un bras robotisé ?

 

bras-robotise-robot

 

Les bras robotisés sont des machines automatiques permettant, grâce à un système de préhension, de manipuler des objets, en particulier pour les opérations de palettisation et dépalettisation. Les premiers bras robotisés ont fait leur apparition dans les années 1980, essentiellement dans l’industrie. Ils permettent de manipuler une grande quantité d’objets, certains atteignant plus de 200 mouvements par minute ! Ils peuvent aussi accomplir d’autres tâches telles que le contrôle de conformité des produits ou les inventaires. Capables d’évoluer aussi bien dans les milieux frigorifiques, à forte humidité, etc, ils peuvent surtout se substituer aux opérateurs pour les opérations pénibles ou présentant des risques particuliers. Cela est souvent le cas pour les opérations de picking.

L’extrémité du bras est souvent dotée d’un système de pinces ou de ventouses pour attraper des unités logistiques de tailles et matériaux variables. Dans la grande distribution, certains outils manipulent jusqu’à 800 pièces par heure. Par exemple, Système U utilise de nombreux bras robotisés pour des opérations de picking et de palettisation en entrepôts surgelés.

 

Quels sont les avantages des bras robotisés ?

 

bras-robotise-chaine

 

L’adoption de ces nouvelles solutions de cobotique revêt plusieurs enjeux de grande taille dans le secteur logistique. Dans un premier temps, les bras robotisés permettent de répondre à des défis stratégiques. La logistique à l’ère du commerce digital doit être plus performante, pour répondre aux attentes des consommateurs : prix bas, choix plus vaste, rapidité de livraison et disponibilité des produits, etc. Dans le même temps, les canaux de distribution se multiplient et se diversifient.

Aussi, les bras robotisés permettent de réduire les coûts logistiques. Ils permettent de rationaliser la production grâce à la mise en place de projets de type LEAN ou à la délocalisation. Les robots permettent aussi d’améliorer la qualité du service. Par exemple, les normes NF X35-109 limitent les opérations de manipulation quotidienne cumulée à 7,5 tonnes pour les manutentionnaires. Les bras robotisés ne sont soumis à aucune limite, et peuvent travailler 24/7 !

L’introduction de robots collaboratifs et de systèmes automatisés doit permettre d’accroître la flexibilité et l’agilité des processus logistiques. D’après Alstef (installateur de systèmes de picking robotisés), pour une opération de picking traditionnelle, l’usage d’un bras robotisé permet de passer de 40 à 100 références traitées chaque heure par un seul opérateur !

Les autres avantages procurés par les bras robotisés sont importants :

  • Optimisation des outils logistiques (taux de remplissage des palettes, des camions, taux de rotation des supports, etc.)
  • Gains de temps dans le cycle de livraison
  • Gains sur les charges de personnel
  • Gains de place
  • Diminution de la démarque
  • Meilleure traçabilité des produits avec l’enregistrement automatique de toutes les données liées aux produits
  • Contrôle automatisé de la qualité
  • Meilleure préparation des opérateurs

A terme, c’est toute la productivité globale de la supply chain qui s’améliore ! D’après une étude réalisée par BCG (Boston Consulting Group), la robotisation permettra de diminuer le coût du travail de 16% dans le monde pour les entreprises à l’horizon 2025.

 

Quelles sont les limites des bras robotisés ?

 

bras-robotise-automatisation

 

Les bras robotisés apportent déjà un vaste panel de solutions, et doivent continuer à relever un grand nombre de défis. Dans un premier temps, pour que chacun bénéficie pleinement des atouts de la robotisation, il serait nécessaire de robotiser toute la supply chain de bout en bout.

Aussi, la place de l’Homme et sa relation avec la technologie est questionnée. Doit-il être remplacé ou complété par des innovations technologiques ? Les robots permettent notamment aux opérateurs de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée et moins pénibles physiquement. Cela améliore aussi leurs conditions de travail, et limite les risques de troubles musculo squelettiques.

Le secteur logistique peut donc bénéficier pleinement des nombreux avantages apportés par les bras robotisés. Pour être compétitif sur le long terme, les projets de robotisation doivent être bien dimensionnés, mais aussi suffisamment souples pour absorber les aléas liés à cette diversité inhérente à la logistique. C’est pourquoi les entreprises doivent travailler collectivement pour établir les référentiels techniques et opérationnels nécessaires afin de bénéficier pleinement du potentiel de la robotique.