La conduite du changement est un projet à moyen et long terme, permettant à une entreprise de s’adapter et d’améliorer l’efficacité de son fonctionnement. Voici la bonne méthode pour favoriser la réussite de vos projets dans votre entreprise !

 

La gestion du changement est une épreuve délicate pour un manager, tant le bouleversement des habitudes quotidiennes d’une équipe n’est jamais très apprécié, au premier abord. Nombreuses sont souvent les réticences dues à un manque de pédagogie, de communication et d’explications. Pourtant, mener ces changements est absolument indispensable pour répondre aux enjeux de la mondialisation : ouverture des économies, interdépendance des marchés, rapidité des échanges et multiplication des informations échangées à travers le globe sont autant de données justifiant la nécessité d’une adaptation rapide pour toutes les entreprises.

Ce décloisonnement des échanges oblige les managers et chefs d’entreprises à réagir. Qu’il s’agisse de la mise en place de nouvelles technologies, du respect de nouvelles réglementations, d’un changement des politiques managériales ou de l’externalisation de certaines activités, ces bouleversements font désormais partie du quotidien des entreprises. Pour autant, certaines barrières peuvent exister, telles que la réticence de certains salariés qui souhaiteront bloquer votre projet.

Voici « Les 5 étapes du changement » pour surmonter ces obstacles au sein de votre entreprise. En tant que gérant du supply chain management de votre entreprise, vous devez manager le changement tel un expert.

#1 On dit souvent que le changement effraie, et suscite des réticences

La conduite du changement repose sur un travail d’équipe, et doit emporter l’adhésion de tous vos salariés. L’ensemble des collaborateurs doivent comprendre l’intérêt profond situé derrière votre décision, et ainsi soutenir vos propositions. Ne donnez jamais l’impression qu’une décision est imposée par le top management sans aucune concertation. Soyez à l’écoute de vos salariés, et prenez en compte leurs revendications.

 

#2 Des changements réalisés dans l’intérêt de tous

Lorsqu’il se sent menacé, le premier réflexe de l’Homme consiste à se replier sur lui-même et à ne voir que sa situation personnelle. Démontrez-lui qu’il a été construit à son avantage, et qu’il lui permettra de s’épanouir encore davantage. Pour y parvenir, bâtissez une campagne de communication et marketing interne efficace. Placez votre projet au cœur de l’ADN de l’entreprise.

Vos efforts devraient permettre d’appliquer les changements, même si vos salariés ne sont pas tous convaincus. Ils le feront peut-être à contrecœur, mais pourront s’acclimater à ces nouveaux concepts. Quelques mois plus tard, ils auront le sentiment que le changement n’a jamais eu lieu. La démonstration par l’action est une méthode régulièrement utilisée. En parallèle, assurez-vous du soutien total des managers afin de sécuriser vos salariés.

#3 S’appuyer sur les meilleurs relais

Pour parvenir à son terme, le changement doit être soutenu par des personnages clés au sein de l’entreprise, à commencer par le top management. Ensuite, appuyez-vous sur les managers les plus populaires en tant que relais de votre politique auprès de l’ensemble des collaborateurs. Ecoutés et appréciés, ils seront les plus à même d’obtenir l’adhésion de chacun.

#4 Appliquer et conduire le changement de manière concrète et visible

Il est temps de passer à l’action ! Au préalable, assurez-vous que tous vos collaborateurs possèdent déjà les compétences de base pour intégrer les nouveaux outils dans leur quotidien. Sont-ils en possession de toutes les bonnes informations ? N’hésitez pas à aller à leur rencontre pour recueillir leur sentiment ou en organisant une enquête salariale.

Consignez chaque étape dans un plan d’action déterminé à l’avance selon un calendrier défini. N’omettez pas de recenser toutes les difficultés potentielles que vous pourriez rencontrer, et le protocole à appliquer pour les surmonter.

 

#5 Développer un nouvel état d’esprit sur le long terme

Le changement doit désormais être implanté au cœur de la culture de votre entreprise, afin de lui conférer toute l’agilité dont elle a besoin. Soyez à l’avant-garde de la promotion du travail en équipe, qui est le seul permettant de favoriser l’éclosion de nouvelles idées.

Pour convertir ses collaborateurs, le manager doit être le fer de lance du changement. Son attitude doit être proactive et doit concourir à une amélioration permanente des performances de l’entreprise. Jouez la transparence, et faites confiance à vos équipes pour vous suivre dans votre démarche !

« Il faut que tout change pour que rien ne change », telle pourrait être la devise des meilleurs promoteurs du changement. En effet, le maintien de la compétitivité de votre entreprise passe par une adaptation permanente aux nouveaux enjeux économiques et commerciaux. La conduite du changement organisationnel est avant tout une gestion des émotions humaines via une politique de communication interne efficace. Chaque projet doit être co-construit avec l’aide de tous. Ecoutez, expliquez, répétez, rassurez mais appliquez.

Share This