Le changement organisationnel est une nécessité pour maintenir la profitabilité de votre entreprise sur le long terme. Il est nécessaire de mettre en oeuvre une méthode efficace et éprouvée pour y parvenir dans les meilleures conditions. Explications.

Nombreux sont les motifs qui justifient la nécessité de transformer votre entreprise : l’ouverture des marchés, l’apparition de nouveaux concurrents, la nécessité de répondre aux nouveaux besoins de vos clients, l’évolution des normes réglementaires, une nouvelle stratégie de supply chain management, etc. Le changement doit contribuer à mettre vos processus organisationnels à niveau pour demeurer compétitif et rentable. Il est parfois utile pour corriger des processus défaillants, ou devenus inadaptés avec l’environnement économique du moment. Cependant, y parvenir nécessite d’appliquer une méthode bien précise et éprouvée pour atteindre vos objectifs. Nous vous expliquons comment bien procéder au changement organisationnel.

conduite changement organisationnel

Qu’est-ce que le changement organisationnel ?

 

La conduite du changement organisationnel consiste à apporter une transformation au sein d’une entreprise pour en améliorer le fonctionnement. En général, cela consiste à modifier des membres de l’organisation, créer une nouvelle stratégie, harmoniser les efforts au sein des équipes ou bouleverser les processus existants.

Le changement n’est pas naturel, et nombreuses sont les équipes qui préfèrent ne pas voir leurs habitudes bouleversées. Pour d’autres, il est perçu comme une nouvelle opportunité de progression, de maintien des performances de l’entreprise. Le rôle des managers est une clé dans l’accompagnement du changement. Si la transition est un succès, l’entreprise peut espérer gagner de nombreux atouts concurrentiels décisifs :

  • Une optimisation des coûts pour améliorer directement la rentabilité de l’entreprise
  • Une amélioration de la qualité du service, en terme de compétitivité-prix et de délais de livraison
  • Une meilleure satisfaction des clients
  • Une amélioration du fonctionnement des équipes de l’entreprise.

 

 

Comment comprendre et identifier les comportements de chacun ?

 

Gérer le changement, c’est avant tout gérer des émotions. L’acceptation des bouleversements par vos équipes dépend donc directement des comportements que vous adopterez. Face au changement, tout individu ne peut s’empêcher de penser aux conséquences qu’il subira personnellement. Ce qu’il gagne ou qu’il perd est – légitimement – au coeur de toutes ses attentions. D’autre part, son comportement dépendra de son pouvoir, c’est à dire de son degré d’influence pour peser sur la conduite du changement. Ces deux paramètres permettent de déduire une typologie de 7 comportements possibles qu’un collaborateur peut adopter.

conduite du changement organisationnel

Quelle méthode faut-il adopter ?

 

Pour conduire le changement avec fluidité et sérénité, ayez recours à un management de transition. L’objectif est de partir d’un point de départ, d’apporter des changements clairs pour arriver un point d’arrivée, c’est à dire votre objectif.

Pour cela, n’hésitez pas à avoir recours à un manager de transition, rompu à ce genre de pratiques. Un regard extérieur est parfois précieux dans ces moments. Il permettra de faire un audit précis, de bâtir la meilleure stratégie pour atteindre vos objectifs en fonction des contraintes propres à votre entreprise. Il aura notamment pour mission de hiérarchiser les tâches et de travailler sur l’implication de toutes les équipes. Il pourra contribuer à former les salariés à la compréhension des nouveaux processus tout en préservant l’équilibre financier de l’entreprise.

 

 

Quelles sont les étapes à suivre ?

 

  • Etape n°1 : Faire un audit détaillé de votre entreprise. Elle consiste à mettre en lumière tous les problèmes qui doivent être résolus au travers d’un examen méticuleux de toute la structure organisationnelle de l’entreprise. Il conviendra ensuite de hiérarchiser vos priorités et de fixer un cap clair à suivre en fonction d’un agenda précis.
  • Etape n°2 : Mettre en oeuvre votre plan d’action. Il faut être attentif à la bonne exécution des tâches prévues. Veillez à entretenir la motivation de vos salariés au travers d’une communication appuyée, en rappelant constamment les bénéfices que les changements introduiront pour chacun. Faites oeuvre de pédagogie, et de patience.
  • Etape n°3 : Piloter la réalisation des changements. Pour cela, appuyez vous sur des KPI clairs et visibles en temps réel pour suivre l’avancée des changements. Faites régulièrement des comptes-rendus auprès des salariés, et valorisez les efforts de chacun. Mais aussi, ces indicateurs permettent d’évaluer la qualité de vos décisions pour apporter des corrections à la marge si nécessaire. Organiser des réunions ponctuelles ou des formations peut servir à corriger certains aspects encore perfectibles.

 

La conduite du changement organisationnel est une mission complexe et susceptible de rencontrer des réticences multiples au sein de vos équipes. Le déploiement du changement doit être complété par des actions de consolidation au fil du temps à l’aide d’indicateurs pertinents. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’adopter une méthode et des comportements adéquats pour optimiser son acceptation et accroître les performances de votre entreprise.

Share This