La démarche RSE permet aux entreprises de prendre en compte le développement durable dans ses pratiques et ses activités de production. Le responsable de la supply chain peut être le premier concerné au moment de sa mise en place. Explications.

La RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) est une politique désignant l’ensemble des actions prises en faveur du respect du développement durable. Concrètement, cela se traduit par plusieurs initiatives au niveau environnemental, économique mais aussi social. Mettre en place une telle démarche nécessite une méthode bien précise qu’il est nécessaire de suivre avec rigueur. Pourquoi s’engager dans une telle démarche ? Comment la mettre en oeuvre ? Autant de réponses que nous allons apporter dans cet article, ainsi que tous les avantages dont votre entreprise peut bénéficier grâce à la politique RSE.

 

 

Qu’est-ce que la démarche RSE ?

 

Nombreuses sont les entreprises convaincues de l’intérêt de protéger l’environnement qui entreprennent en faveur d’une démarche RSE. Contrairement aux idées reçues, elle n’est pas réservée exclusivement aux grands groupes. L’organisme international en charge de l’édition des normes ISO (International Organisation for Standardisation) apporte la définition suivante : la démarche RSE désigne « l’intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes ». Les contours de la politique RSE sont précisés dans la norme ISO 26000 dans les termes suivants : la RSE se traduit par « un comportement éthique et transparent qui contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société ».

Parmi les objectifs à atteindre, la diminution des émissions de gaz à effet de serre, l’utilisation de matières biodégradables, recyclables et l’inclusion sociale figurent au premier rang des priorités. Il s’agit de repenser la responsabilité de l’entreprise en adoptant une nouvelle grille de lecture pour améliorer ses réponses aux défis climatiques.

 

 

Quels sont les bénéfices de la RSE pour les entreprises ?

 

Les bénéfices pour l’entreprise ne se limitent pas à la simple protection de l’environnement :

    • Une augmentation de la productivité. Les entreprises responsables saisissent cette opportunité pour revoir leurs process et adopter de nouvelles solutions plus rentables. D’après France Stratégie, les entreprises ayant adopté une démarche RSE ont augmenté leurs performances de 13%. Aussi, de nombreux investisseurs perçoivent cette démarche comme positive, ce qui augmente leur confiance et favorise le développement de l’entreprise.
    • Des économies non négligeables. En réduisant son empreinte écologique, l’entreprise diminue notamment sa consommation énergétique (électricité, gaz, chauffage, etc.)
    • Une meilleure maîtrise des risques. En premier lieu, les risques environnementaux sont mieux contenus. Surtout, elle contribue à la sécurité de ses approvisionnements en matières premières d’origines naturelles.
    • D’importants avantages compétitifs pour attirer de nouveaux clients. Mettre en oeuvre une démarche RSE améliore l’image de votre entreprise auprès de vos fournisseurs et clients. Elle renforce son acceptabilité sociale et contribue à attirer de nouveaux talents. Enfin, elle valorise le travail de vos collaborateurs en transmettant une image innovante. La RSE vous aide à différencier votre entreprise de ses concurrents et peut contribuer à conquérir de nouveaux marchés. De plus en plus de clients privilégient des fournisseurs ayant une politique RSE dynamique.

 

 

Quelles sont les mesures à mettre en place ?

 

Le responsable de la supply chain est l’un des meilleurs interlocuteurs pour parvenir à une mise en place fluide et efficace.

Il faut distinguer deux types de mesures :

    • Les mesures environnementales. La réduction de la consommation énergétique et en particulier de l’eau fait partie des principales préoccupations des entreprises. Assurer le recyclage des déchets permet aussi d’oeuvrer en faveur d’une économie circulaire positive pour l’environnement. Favoriser l’éco conception des produits via l’utilisation de produits respectueux de l’environnement doit également devenir une priorité.
    • Les mesures sociales et sociétales. La politique RSE englobe également tout un volet social visant à favoriser le bien-être des salariés au travail autour d’un management participatif.

 

D’autres actions en faveur de la promotion de la diversité, de la lutte contre les discriminations ou de la corruption peuvent être menées en parallèle.

Avant de mettre en place ces mesures, assurez vous de leur impact positif sur les activités de l’entreprise en ciblant ses besoins via un audit interne ou un bilan carbone par exemple.

Pour les mettre en oeuvre, les entreprises sont guidées par les normes ISO (ISO 26000 et ISO 14001) destinées à fixer les conditions de mise en place d’un système de management environnemental dans le cadre de la RSE. Les démarches à entreprendre doivent être consignées dans un plan d’action détaillé et comportant un calendrier.

 

La RSE peut donc apporter de nombreux avantages aux entreprises de toute taille et quel que soit son secteur d’activité. Créer une supply chain plus verte est une priorité pour de nombreuses entreprises souhaitant demeurer économiquement viable tout en apportant une réponse de qualité aux grands enjeux environnementaux de notre époque.