La dimension environnementale des échanges internationaux est désormais au centre des discussions, et l’emballage fait figure de bon élève pour limiter leur empreinte écologique. Adopter un emballage recyclable est bénéfique pour votre chaîne logistique et pour la planète. Explications.

En 2019, pour les logisticiens, les défis ne manquent pas : il faut produire, stocker et acheminer une multitude de produits dans les meilleurs délais, dans des conditions de sécurité parfaites tout en prenant en considération la protection de l’environnement. Les mouvements logistiques se sont multipliés, représentant désormais près de 330 milliards de tonnes par kilomètre de marchandises transportées. De quoi donner le vertige ! Les conséquences de cet essor du commerce sont les externalités négatives sur l’environnement, auxquelles les logisticiens doivent apporter des solutions. Les emballages sont un poste sur lequel il est possible de concentrer nos efforts. Il est un facteur important et incontournable d’une logistique fiable, afin d’assurer notamment la protection du produit, la sécurité, le transport, sa mise à disposition en linéaire, etc. Découvrons ensemble pourquoi il est utile pour votre supply chain d’adopter un véritable emballage recyclable. Tout cela vous aidera à optimiser la gestion de votre entrepôt logistique.

 

Emballage recyclable : l’environnement au cœur du sujet dès la conception

 

La prise en compte des impacts environnementaux commence dès la création de l’emballage. L’optimisation du volume ou du poids de l’emballage primaire, secondaire ou tertiaire peut limiter la consommation de matière et réduire les coûts pour les entreprises. Il s’agit d’un levier d’action important pour la démarche RSE des entreprises.

C’est à la source qu’un emballage devient recyclable. Il doit intégrer les fonctions pour lesquelles il est conçu d’un point de vue technique et environnemental, reposant sur les principes d’iso-fonctionnalité et d’iso-matériau. La valeur d’usage pour le consommateur est identique et n’altère pas la pertinence du couple produit/emballage. Il est conseillé de prêter une attention particulière à l’évolution de la conception du produit, aux changements du procédé de conditionnement, à la simplification du système d’emballage, à la prise en compte de nouveaux matériaux et à l’optimisation de la palettisation des produits.

 

emballage-recyclable-processus

 

Réduction du temps de transport entre fournisseur d’emballages et conditionneur : un levier d’action important

 

La réduction du transport des emballages vides est un impératif, selon le principe du « wall to wall in house ». L’objectif est de réaliser les emballages au plus près du conditionneur.

Par exemple, chez L’Oréal, l’unité de production de flacons de shampoing est mitoyenne à leur chaîne de conditionnement. Cela permet de réduire les délais de transport liés à l’acheminement des flacons, d’optimiser l’organisation de la production, de réaliser des économies, et surtout d’engendrer des gains environnementaux. Près de 1 500 tonnes de CO2 ont été économisées en 2 ans dans l’usine L’Oréal de Rambouillet.

 

Repenser le couple produit/emballage pour effectuer des gains logistiques

 

Le couple produit/emballage est au cœur de nombreuses interrogations. Il doit contribuer à réduire la quantité d’emballages et leur impact environnemental. L’objectif est d’optimiser le ratio entre le volume du contenant et celui du contenu, tout comme le rapport volumique de palettisation. Ainsi, vous consommerez moins d’emballages tout en transportant davantage d’unités au quotidien.

Par exemple, chez Ariel, les lessives ont été concentrées pour proposer au consommateur un même nombre de lavages tout en réduisant le poids et la surface de l’emballage.

 

Un emballage recyclable et réutilisable : la clé du succès !

 

emballage-recyclable-dechets

 

Un emballage respectueux de l’environnement doit être réutilisable. Ce type de circuit inclut tous les prestataires y compris ceux de la logistique des emballages vides. Dans certaines industries, c’est désormais systématique. Par exemple, dans la brasserie, plus de 3 millions de futs sont réutilisés en France chaque année.

Enfin, le recyclage des emballages est une conséquence de plusieurs directives européennes officielles pour les valoriser autant que possible. Ils doivent être réutilisés en logistique de la manière la plus massifiable et homogène possible. Cela facilite leur recyclage sur le plan technique et augmente les économies réalisées. Par exemple, 95% des cartons français sont recyclés, contre 65% des emballages ménagers, car il s’agit de produits standardisés. D’autres produits sont réutilisés dans des centres logistiques pour un nouvel usage.

L’amélioration de la qualité de l’emballage n’est pas seulement un impératif écologique, mais aussi économique ! Il bénéficie à l’environnement aussi bien qu’à l’entreprise. Dans le cadre d’une démarche RSE, il valorise l’image éco-responsable du produit, et encourage le consommateur à le plébisciter. L’emballage est donc au cœur de toutes les tensions, entre excellence opérationnelle, performances économiques et respect de l’environnement.