Le flux poussé constitue une méthode de production fondée sur des prévisions de la demande.  Cette méthode à pour but d’aider l’entreprise à gérer sa logistique et son plan de production. C’est une méthode efficace pour améliorer la qualité du service rendu aux clients dans certains cas. Pourquoi la choisir ?

La chaine logistique est un élément capital dans le processus de production et fabrication de votre entreprise. Elle est composée d’une multitude d’étapes et d’actions à réaliser dans un ordre défini pour acheminer un objet de la commande à la livraison auprès du client. Le responsable de la chaine logistique est ainsi confronté à un dilemme. Faut-il déclencher la production d’un bien dès lors et uniquement lorsque le client a passé commande ? Ou faut-il le produire par anticipation, au risque de ne pas écouler sa production et ses stocks ? Dans le premier cas, on appelle cela la méthode en flux tiré (pull system) aussi connu sous le nom de méthode Kanban, et dans le second cas à flux poussé (push system). Comment faire le meilleur choix ? Suivez le guide !

 

Qu’est-ce que la méthode en flux poussé ?

 

Le flux poussé est une méthode de production consistant à produire un bien avant que le client n’ait exprimé le besoin de le commander. Dès lors, l’entreprise engage la production du bien sur la base de prévisions de commandes, en fonction des conditions de l’offre et de la demande sur le marché, avec une part non négligeable d’incertitudes selon le contexte macro économique. Elle engage donc de l’argent sans avoir la certitude de vendre ses produits. Dans ce cas, elle constituera des stocks qui devront être vendus en priorité.

Au cours du processus de production, chaque tâche est accomplie lorsque la précédente est terminée. En d’autres termes, on dit que chaque personne va « pousser » le travail qu’il a accompli pour la personne suivante. Une fois terminé, le produit est mis en stock, ce qui génère des coûts supplémentaires pour l’entreprise. Plus le produit est de qualité, plus il coûte cher à produire, et plus il oblige l’entreprise à engager des ressources sans avoir la certitude de vendre sa production. On dit que l’objet en question est un important immobilisateur de trésorerie.

 

 flux-pousse-stock

 

Ses avantages et inconvénients

 

Cette méthode vous permet de livrer le client très rapidement après le passage de la commande. En effet, le produit étant déjà fini et stocké, seul le colisage et l’expédition sont nécessaires, ce qui accélère le processus. En réduisant le délai de livraison, votre entreprise optimise le taux de satisfaction de ses clients, et contribue à sa croissance. D’autres part, en cas de contraction de la demande, elle constitue des stocks onéreux et qui la privent de nombreuses ressources.

Ce système ne convient pas à toutes les entreprises, et notamment celles ne pouvant stocker leurs produits pour de multiples raisons, telles que les denrées alimentaires périssables par exemple.

 

La méthode en flux tiré : une alternative efficace ?

 

Le système en flux tiré est exactement l’inverse du précédent. Seule la demande du client déclenche le processus de production. Le besoin des consommateurs sera le seul et unique déclencheur de la mise en production du produit. La demande réelle est donc utilisée pour déterminer le niveau des approvisionnements et des ressources. En général, il n’y a pas de stock dans ce type d’organisation, ce qui allège drastiquement les charges.

La définition d’un système en flux tirés en logistique pourrait s’apparenter à celle de la méthode Kanban, une méthodologie créée en 1950 pour l’industrie automobile japonaise consistant à produire à la demande. La méthode Kanban est elle-même basée sur l’approche Lean (ou Lean management), un système de gestion « sans gaspillage ». Le but est d’éviter la surproduction et ainsi d’améliorer la gestion des stocks dans le processus de production en adoptant le principe du « juste à temps ». L’approche Lean permet donc de garder un niveau stocks assez bas en s’ajustant à la consommation des clients.

En fonction des biens et services produits, l’expression d’un besoin par le consommateur peut déclencher l’exécution d’une tâche, le lancement de la production d’un produit ou sa création complète.

 

La méthode hybride

 

Certaines entreprises font le choix d’une méthode « hybride », en plaçant un stock intermédiaire pour réduire le délai de livraison des clients. Certains ensembles ou sous-ensembles standards peuvent être assemblés ou produits au préalable, pour avancer partiellement le processus de production.

Cette méthode est particulièrement efficace pour optimiser les coûts de l’entreprise, réduire ses flux de trésorerie d’activité et supprimer intégralement ses frais de stockage. En effet, elle ne produit que si elle est certaine de vendre son produit. Cependant, le client est contraint de patienter plus longtemps pour le recevoir.

Le plus souvent, les clients préfèrent les flux tirés pour améliorer le délai de livraison. D’autres part, le producteur aura tendance à préférer l’optimisation de ses coûts en choisissant les flux poussés. Au final, que vous choisissiez une logistique de flux poussé ou une logistique de flux tiré, vous trouverez des avantages et des inconvénients à chaque entreprise, c’est pourquoi il est nécessaire de faire un choix en fonction de vos contraintes et des attentes de vos clients.

 

Ce qu’il faut retenir

 

  • Le flux poussé est une méthode de production qui peut aider la logistique dans le processus de production, qui consiste à lancer la production d’un bien avant que le client ne l’achète. Le produit est donc mis en stock et génère des coûts supplémentaires.
  • Le flux tiré, en opposition au flux poussé, est une méthode dans laquelle c’est la demande du client qui déclenche le processus de production. Ce système permet de réduire les coûts de mise en stock, mais augmente le délai de livraison des clients. Ce système est basé sur l’approche Lean qui permet de réduire le « gaspillage » en évitant la surproduction.
  • Il existe des méthodes hybrides, entre les deux systèmes de flux poussé et flux tiré, qui consistent à placer un stock intermédiaire, et donc réduire le délai de livraison des clients par rapport au flux tiré.
  • Entre le flux poussé et le flux tiré, votre choix doit être guider par les contraintes propres à votre entreprise, et aux attentes de vos clients (en mettant en rapport l’optimisation de  vos coûts se rapportant au flux poussé, et l’amélioration du délai de livraison grâce au flux tiré). 

 

Nous contacter

Share This