La méthode dite « en flux tirés » apporte une large quantité de solutions aux responsables logistiques dans l’optimisation de leurs stocks et réduit le gaspillage dans certains secteurs tels que l’agroalimentaire. En plaçant la demande au cœur des ordres de production, l’entreprise ne produit que lorsqu’elle est assurée de vendre son produit, et améliore sa gestion logistique.

Dorénavant, le client « tire » la demande, et donc la production. Elle doit garder l’agilité nécessaire pour s’arrêter de produire lorsque la demande cesse de tirer les flux. Explications.

Le flux tiré : qu’est-ce que c’est ?

La définition que l’on pourrait donner du système en flux tirés, aussi appelé pull system, est celle d’un production à la demande. Le principe repose sur le dynamisme de la demande qui génère les ordres de production. Le client émet une demande, et l’entreprise fournit le produit désiré. Elle ne répond alors qu’aux demandes effectives de ses clients, et minimise le coût de stockage, les produits étant déjà vendus lorsqu’ils sont mis en production. Ce pull system s’inspire directement de la méthode Kanban, qui n’est autre qu’une méthodologie inventée dans les années 50 pour l’industrie automobile japonaise. La méthodologie Kanban se caractérise d’ailleurs par l’approche Lean, un processus de gestion dit “sans gaspillage”. L’objectif est de ne pas surproduire les marchandises et d’améliorer par conséquent la gestion de votre stockage grâce au principe du “juste à temps”. Avec l’approche Lean, vous pouvez donc garder un faible niveau de produits stockés en vous référant uniquement au niveau de consommation de vos clients. Le flux tiré est d’ailleurs l’un des composants et des piliers du management Lean.

La mise en place d’une organisation en flux tiré peut donner lieu à des fabrications en mode projet ou sur des produits manufacturés. La fabrication complète d’un produit ou l’assemblage de sous ensemble standards sont tout autant envisageables.

Bien que la méthode puisse paraître simple, elle ne s’adapte pas à tous les types de produits. En effet, certains nécessitent un délai de production trop long pour satisfaire la demande des clients dans un délai raisonnable. Par exemple, la construction d’une voiture est difficilement réalisable en flux tiré. Les productions agricoles nécessitant une planification et une croissance anticipée plusieurs mois avant leur commercialisation peuvent difficilement envisager une production en flux tiré.

flux-tire-delais

Quelles sont les méthodes pour appliquer le flux tiré ?

Le flux tiré classique

La production est une succession d’étapes nécessaires pour aboutir au produit fini, et chaque exécutant réalise sa tâche lorsque la précédente est achevée. Parfois, la mise en plca de cette solution alourdit les délais au delà du raisonnable, et suscite une insatisfaction auprès du client. Dans un environnement hautement concurrentiel, le délai de livraison est souvent un critère de différenciation majeur entre les entreprises concurrentes.

Le flux tiré avec stock intermédiaire

Cette méthode permet de combler la problématique du délai rencontrée avec le flux tiré classique. Elle propose d’établir un stock intermédiaire à plusieurs endroit sur la chaîne de production afin d’améliorer la réactivité de chacune des étapes. Ces stocks permettent d’éviter les risques de ruptures, et assurent l’entreprise de tenir ses délais. Dans certains secteurs tels que l’agroalimentaire, ce système présente l’inconvénient de dégrader la qualité du produit.

flux-tire-stock

Le flux tiré avec stock intermédiaire au délai contrôlé

Cette troisième méthode permet de placer un stock intermédiaire à plusieurs étapes du processus de la chaîne logistique, sans pour autant l’utiliser systématiquement. On dit que son délai est contrôlé. Une rupture momentanée en raison d’une forte demande peut conduire à l’utilisation des stocks afin de répondre aux besoins des clients.

 

Le flux tiré est un processus particulièrement efficace pour optimiser la gestion et le niveau des stocks et améliorer la structure de vos coûts. Bien que le placement de stocks intermédiaires soit plus coûteux, la mise en place de ce système s’inspirant de l’approche Kanban permet toutefois de répondre à plusieurs enjeux en vue de satisfaire totalement les clients. N’hésitez pas à analyser votre stratégie logistique pour faire le bilan sur les améliorations potentielles à apporter à celle-ci !

Share This