La fonction logistique optimise la production et la distribution d’un produit ; véritable lien entre tous les services d’une entreprise, découvrons ensemble pourquoi elle intéresse tant les supply chain managers.

Pour bien comprendre en quoi consiste une fonction logistique, rappelons les composantes de la chaîne logistique : elle regroupe toutes les fonctions qui permettent de piloter les flux de l’entreprise, du fournisseur jusqu’au client final. Cela va de l’approvisionnement, en passant par la production, la distribution jusqu’au soutien logistique et le recyclage des produits. Elle a pour objectif de mettre en place au moindre coût une quantité de produits à l’endroit et au moment où une demande se manifeste. Pour être le plus compétitif possible, il faut réduire le coût complet des produits, externaliser les coûts de stockage et de transport, capter les innovations technologiques et mieux contrôler ses flux de toutes natures. Dans ce vaste contexte, c’est maintenant que la fonction logistique entre en jeu. Elle recherche l’optimisation de tout cet environnement matérialisé par une large quantité de flux entrants et sortants, de nature hétérogène.

 

L’impact de la fonction logistique sur la production

 

On distingue la logistique « amont » et « aval » respectivement rattachées à la production, et à la distribution des biens. La fonction logistique occupe une place importante dans la production et permet de lier les postes de travail : elle conditionne le rythme et le délai de fabrication, donc les coûts de production. Elle gère notamment :

  • Les flux en provenance des fournisseurs
  • Les stocks
  • La manutention des composants
  • Les flux informationnels

Découvrez les 15 indicateurs de production à suivre en consultant notre article dédié à ce sujet.

 

fonction-logistique-entrepot

 

L’importance de la fonction logistique pour la commercialisation des produits

 

On parle ici de logistique « aval », comprenant la gestion du transport avec des prestataires jusque chez le client final, le stockage chez le distributeur et les opérations physiques de distribution. Il existe d’ailleurs des logiciels dédiés à la gestion logistique et transport.

La logistique peut améliorer la qualité des services délivrés aux clients, et notamment en réduisant les délais de livraison, l’emballage, la qualité de livraison, la mise en route du produit, la maintenance et le SAV le cas échéant.

Une fonction logistique bien pensée doit aussi simplifier la vie du distributeur, et ne doit pas se décharger sur les fournisseurs. Le producteur doit impérativement maîtriser la distribution finale de ses produits (sur présentoirs, têtes de gondoles, animations promotionnelles en grande distribution, etc.)

 

L’importance de la fonction logistique pour la compétitivité et la flexibilité de toute la chaîne logistique

 

fonction-logistique-stock

 

La fonction logistique a donc une grande dimension technique pour conditionner le rythme et les délais de production. On parle de dimension fonctionnelle pour optimiser globalement le réseau de circulation des produits dans l’entreprise. Les flux informationnels font le lien à tous les niveaux pour améliorer le passage des commandes, en accuser la bonne réception et informer sur l’état des stocks. N’hésitez pas à consulter notre article pour savoir comment optimiser simplement la gestion de vos stocks.

La chaîne logistique est donc absolument transversale, et doit fonctionner comme un système global pour être véritablement efficace. Son intérêt est justifié par son rôle de catalyseur des relations entre toutes les fonctions et services de l’entreprise, et au service des clients. Elle fait le lien entre tous les postes de travail, et assure la qualité de service. Face à l’accroissement de la concurrence à l’échelle internationale, la logistique joue un rôle de plus en plus capital pour assurer la compétitivité et la flexibilité de l’entreprise.

Depuis quelques années, le développement des entreprises-réseaux fait la part belle aux sous-traitants. Quelle place la logistique doit-elle occuper dans cette nouvelle organisation ? Dans quelle mesure doit-elle se focaliser sur la flexibilité de l’entreprise ? Certains avancent que sa croissance à l’extrême peut générer une saturation de l’environnement ; et d’autres pensent qu’elle n’intègre pas assez les phénomènes externes dans son périmètre d’activité. Il y a fort à parier que la supply chain fera à nouveau l’objet d’améliorations et d’innovations dans les années à venir, pour devenir encore davantage un acteur de premier plan pour la réussite des entreprises.