Savoir gérer efficacement le stock de sécurité permet de trouver le niveau de stockage idéal pour optimiser vos coûts tout en limitant au maximum le risque de rupture de stock. Voici notre méthode pour le calculer et l’appliquer simplement.

Le contexte économique actuel est de plus en plus marqué par la volatilité des marchés, les crises de l’offre et de la demande. Les entreprises ont la nécessité de devenir toujours plus agiles pour répondre en toutes circonstances aux demandes de leurs clients. La gestion de votre logistique n’échappe pas à ces principes, et peut être améliorée grâce à l’utilisation de quelques concepts simples d’application. Face aux variations aléatoires des conditions de marché, la constitution d’un stock de sécurité (aussi appelé « stock tampon ») devient une étape incontournable.

Pour faire le choix du niveau de stock optimal, il est nécessaire de comparer le coût des stocks et le coût des ruptures de stock. Plus les conséquences d’une interruption de la production sur le résultat de l’entreprise sont importantes, plus elle aura tendance à augmenter son stock. Sa décision dépendra aussi du délai d’approvisionnement. Le stock de sécurité apparaît alors comme une « surcouche », un gage de protection supplémentaire pour protéger la chaîne logistique de votre entreprise.

Qu’est-ce que le stock de sécurité ?

Le stock de sécurité est un niveau de stockage minimum en dessous duquel l’entreprise ne doit pas tomber pour éviter de faire courir des risques trop importants sur le bon fonctionnement de sa chaîne logistique. Il permet de limiter les ruptures de stock dues aux aléas. Si votre entreprise décide d’éviter les ruptures à tout prix, elle constituera donc un stock de sécurité plus important, bien qu’elle devra en supporter les coûts. A contrario, si le coût du stockage est largement supérieur à celui des ruptures de stocks (et si le délai d’approvisionnement est court), alors elle préférera constituer un stock de sécurité plus faible.

stock-de-securite-rupture

Pour arbitrer en faveur d’une quantité optimale, il convient donc de se poser les questions suivantes :

  • Quel est la valeur du coût d’une vente par rapport à celui d’une non-vente ? On appelle cela le coût d’opportunité.
  • Les aléas de l’offre et de la demande sont ils importants sur le marché ? A quelle période peuvent-ils survenir ? Quels produits pourraient être affectés en priorité ?
  • Quel doit être mon taux de service ? Quel niveau de qualité dois-je offrir à mes clients pour éviter de les détourner de mon entreprise ?

Comment calculer le niveau de votre stock de sécurité ?

Tous les produits que vous proposez ne sont peut-être pas soumis à la même volatilité sur les marchés, c’est pourquoi il convient de les classer par ordre de priorité. Ceux soumis aux variations les plus importantes doivent faire l’objet d’une vigilance particulière. Ils peuvent recevoir une lettre (A, B ou C), en fonction de leur importance. La part que chaque produit représente dans la réalisation du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise est également un facteur déterminant. On utilise la méthode de Pareto, aussi appelée « principe des 80-20 ». Environ 20% des causes produisent 80% des effets. Il faut donc identifier avec précision l’ensemble des causes qui peuvent générer de l’instabilité sur le marché.

stock-de-securite-pareto

Le stock de sécurité est ensuite calculé à partir de la formule suivante :

Le coefficient de sécurité est déterminé par la loi normale et dépend de votre taux de service choisi. Par exemple, pour un taux de service de 99%, le coefficient de sécurité est égal à 2,326. Pour un taux de service de 98%, le coefficient de sécurité est égal à 2,05. i

Le responsable supply chain n’a plus qu’à déterminer le seuil à partir duquel il souhaite réapprovisionner son stock. On appelle cela le point de commande. Il se calcule de la manière suivante :

Point de commande = stock de sécurité + demande moyenne par période * délai de réapprovisionnement.i

Il est possible de réapprovisionner le stock à intervalle régulier pour lui permettre d’atteindre un niveau cible. On appelle cela le seuil de recomplètement. Ce paramètre est donné par la formule suivante :

Seuil de recomplètement = Stock de Sécurité + Quantité consommée durant l’intervalle régulier + Quantité consommée durant le délai de réapprovisionnement.i

Le stock de sécurité est donc un moyen efficace pour éviter les ruptures de stock, assurer une qualité de service optimale à vos clients tout en diminuant vos coûts de stockage. L’appliquer au sein de votre entreprise ne demande aucun investissement et ne présente aucune complexité particulière. Cependant, elle vous permet de gagner en flexibilité, de vous distinguer de la concurrence et d’améliorer votre compétitivité.