Une gestion efficace de la supply chain optimise directement la gestion des flux physiques entrants et sortants, et augmente la satisfaction des clients. Il est possible de mettre en place une stratégie véritablement efficace à l’aide de quelques outils simples. Explications.

La supply chain occupe une place de plus en plus importante au cœur de la création de valeur ajoutée pour les entreprises. L’accroissement de la concurrence la conduit à devenir un élément différenciateur pour concurrencer plus facilement les autres entreprises sur le marché. La chaîne logistique regroupe l’ensemble des étapes, de la réception de l’ordre de commande à la livraison finale au client. Depuis plusieurs années, de nombreuses enquêtes démontrent combien la supply chain se hisse parmi les premières préoccupations des chefs d’entreprises. Pour y parvenir, adopter une stratégie claire et efficace est indispensable. Appliquer une sélection d’outils simples peut vous permettre d’y arriver sans difficulté, et quelle que soit la taille de votre entreprise.

 

Stratégie logistique : en quoi cela consiste-t-il ?

 

Le supply chain management désigne l’ensemble des outils et des méthodes à la disposition des entreprises pour optimiser les performances de la chaîne logistique. L’objectif est de proposer les meilleurs produits au prix de plus bas et dans les meilleures conditions (délai de livraison, rareté des ruptures de stock, etc.) Le point clé à ne pas perdre de vue est le suivant : établir une quantité raisonnable de processus efficaces pour être le plus compétitif possible.

 

Quelles sont les étapes à suivre pour la mettre en place ?

 

La chaîne logistique englobe tout le processus de production et ne laisse aucun détail au hasard. Il convient d’effectuer un audit préalable de chaque étape de la supply chain pour identifier tous les points de blocage, ou de ralentissement dans son exécution. Pour effectuer cet exercice, privilégiez vos talents en interne en organisant un grand brainstorming avec des profils les plus variés possibles.

 

strategie-logistique-etapes

 

Dans l’ensemble, voici toutes les étapes auxquelles vous devez être attentif :

  • L’adéquation entre les attentes des clients et les produits que vous proposez
  • La gestion de vos relations clients et fournisseurs
  • La distribution des biens, et particulièrement la livraison au moment de remettre vos marchandises au transporteur, et ce jusqu’au consommateur.
  • La gestion des stocks est une étape cruciale, tant du point de vue de l’organisation de l’entrepôt que de la réduction de vos coûts. Adopter le cross docking permet de faire directement transiter vos produits du quai d’arrivée au quai des départs. La méthode Kanban ou la formule de Wilson permettent également de mieux ajuster la quantité de vos stocks cibles.
  • Votre politique en matière de « logistique inversée », c’est-à-dire lorsqu’il est nécessaire de retourner un produit vers un intervenant pouvant assurer son recyclage, ou leur donner une nouvelle utilité.

 

Avec quels outils appliquer votre stratégie logistique ?

 

Votre premier objectif demeure la satisfaction de vos clients. Soyez attentif au taux de service, un indicateur qui mesure l’efficacité globale de la chaîne de production. Vous pourrez ainsi connaître la quantité de produits livrés conformément aux conditions prévues dans votre contrat de vente (conformité de la nature et de la qualité du produit, délais de livraison, etc.)

Pour l’améliorer, nous vous conseillons d’adopter la méthode « ABC », consistant à attribuer une lettre à chaque produit en fonction de son degré de priorité dans la réalisation de votre chiffre d’affaires :

  • « A » pour les 20% des produits les plus importants, on parle de produits critiques.
  • « B », pour les 25% suivants, on parle de produits intermédiaires.
  • « C » pour les 50% restants, on parle de produits secondaires.

Cela permet d’appliquer un stock tampon, particulièrement utile dans un contexte de volatilité accrue pour limiter les ruptures de stock dues aux aléas de l’offre et de la demande. Ainsi, la supply chain est entièrement pilotée par la demande, et les « buffers » sont totalement inclus dans la gestion des flux de production.

 

strategie-logistique-wms

 

La formule de Wilson, ou QEC (quantité économique de commande) est une solution efficace pour utiliser au mieux vos capacités, en limitant les coûts des commandes. L’équilibre optimal est atteint lorsqu’une commande est passée de manière à réduire le coût de possession des stocks, en évitant la pénurie.Pour en savoir plus sur cette formule ou sur le calcul à effectuer, n’hésitez pas à consulter notre article dédié à la formule de Wilson.

En interne, renforcez la communication et la coopération de vos équipes pour améliorer la traçabilité des produits et la fluidité de l’information. Pour y parvenir, appuyez-vous sur un ERP (ou PGI en français, progiciel de gestion intégré) de qualité, et ciblez l’acquisition d’un TMS (Transport Management System) ou encore d’un WMS (Warehouse Management System). Grâce à l’apparition de nouvelles offres en mode SaaS, il n’est plus indispensable d’investir d’importantes sommes d’argent dans l’acquisition de logiciels. Vous payez seulement les services que vous utilisez sous forme d’abonnement mensuel. Il existe de nombreuses entreprises proposant ce type de logiciels telle que Mecalux par exemple.

Concrètement, ces mesures doivent vous permettre de réduire vos coûts, d’améliorer la qualité du service rendu à vos clients et d’accroître les performances de votre entreprise. La chaîne logistique est bel et bien au cœur de sa croissance, et se situe au carrefour de nombreuses questions stratégiques.