Le transport de marchandises requiert une organisation sans faille, avec les bons outils à votre disposition. Le bon conditionnement des marchandises est une étape hautement stratégique si vous souhaitez assurer l’efficacité de votre stratégie de transport et sa sécurité, tout en optimisant vos coûts. Comment et dans quel contexte utiliser le conteneur pour votre stratégie logistique ? Explications.

 

 

Qu’est-ce qu’un conteneur ?

 

Un conteneur (ou « container » en anglais) est une structure métallique qui permet le transport de marchandises, par voie routière, ferroviaire, aérienne ou maritime. Il joue un rôle primordial dans le commerce international, assurant à lui seul 90% du fret en 2018. Il a été une des plus grandes révolutions de notre société mondialisée.

Bien que visible et discret à la fois, ses avantages sont nombreux.Tout d’abord, il offre la sécurité à vos marchandises. Son principal composant – l’acier Corten, faiblement corrosif – ainsi que son architecture, lui offrent résistance aux chocs et aux conditions climatiques extrêmes. Le plancher en bois est flexible, ce qui permet d’éviter la déformation définitive de l’acier. Vos marchandises sont également protégées contre les vols, grâce à un scellé qui est placé sur les portes.

Ensuite, les conteneurs sont pratiques et rapides. Il sont gerbables, c’est-à-dire qu’ils peuvent être empilés les uns sur les autres jusqu’à 5 étages. Leurs angles de préhension facilitent leur manipulation par les machines (grues, portiques, ponts roulants…). Les fiches d’informations affichées à l’extérieur des conteneurs fluidifient les formalités douanières. Les opérations de transbordement (chargement et déchargement) sont également simplifiées et les ruptures de charge réduites. 

Tous les types de marchandises peuvent y être transportés, et ce, en très grande quantité : marchandises sèches (céréales, papier, charbon, électroménager), marchandises périssables (viande, poisson, fruits et légumes) ou encore marchandises atypiques, fragiles ou dangereux (produits chimiques ou hydrocarbures). Il est également économique : les marchandises peuvent être groupées et les coûts mutualisés.

 

 

Transport et conteneur : quel mode privilégier ?

 

La voie maritime présente l’avantage d’être économique et de pouvoir transporter de gros volumes. Néanmoins, elle est lente et plus adaptée aux marchandises qui peuvent supporter des longs trajets. Sa manutention est également plus brutale : l’assurance et les emballages qui en découlent sont plus coûteux. Le vrac et les marchandises à faible valeur ajoutée sont donc à privilégier. Les étapes de pré et post acheminement sont également coûteux. Enfin, le nombre de liaisons est assez limité.

A contrario, la voie aérienne est beaucoup plus rapide et la manutention est sécurisée. L’assurance et les emballages vous coûteront moins cher. Les pré et post acheminements sont plus courts. La fréquence des liaisons aériennes est plus forte et toutes les régions sont accessibles. Ces avantages justifient le coût élevé de la voie aérienne. Les marchandises dangereuses ne peuvent y être transportées et les gros volumes sont à oublier, au profit des plus fragiles, des plus coûteuses et celles qui ne supportent pas le transport lent.

Vient enfin le transport routier. C’est le plus flexible, en plus d’être rapide. Aucune rupture de charge n’est à prévoir avec les camions. Toutes les régions sont également desservies mais en contrepartie le trafic saturé est aussi ponctué d’accidents. Toutes les marchandises peuvent y être transportées mais il faut éviter les transports de masse. 

La voie fluviale est, comme la voie maritime, très lente mais aussi écologique et permet le transport de masse. Enfin, certains peuvent combiner également les voies : ferroviaire-routière, fluvio-maritime, etc.

 

Quel format pour mes marchandises ?

 

En fonction du type de marchandises que vous allez transporter, il faudra aussi bien choisir son conteneur. Leurs dimensions sont standardisées : il existe plusieurs longueurs (20, 30 et 40 pieds), 2 hauteurs (2 591mm ou 2 896mm) mais seulement une largeur (2 438mm), afin de faciliter l’empilement.

Le conteneur le plus répandu est le conteneur Dry. Il transporte toutes les marchandises sèches, conditionnées ou en vrac, non périssables et non dangereux. Il possède des cloisons rigides ainsi qu’un toit, et au moins une paroi avec des portes, étanches grâce à des joints, pour permettre les chargements. Une isolation thermique interne peut être ajoutée. Son prix, à l’état neuf, tourne autour de 2000€ pour un 20 pieds.

La version High Cube possède 30cm de plus en hauteur (2 896mm au lieu de 2 591mm) et est destinée aux marchandises de grande taille. Son prix est également un petit peu plus élevé que celui du DRY : il faut compter 200€ de plus.

Pour les produits périssables, il faudra des conteneurs frigorifiques Reefer. Un moteur électrique permet de régler la température entre -35°C et +30°C. L’inconvénient sera qu’il devra être perpétuellement branché à l’alimentation du véhicule le transportant, même si des moteurs à basse consommation existent. Les produits alimentaires périssables, surgelés ou non, ainsi que les médicaments, y sont transportés. Son prix avoisine les 4 000€.

Les conteneurs Open Top ont un toit ouvrant, pour les marchandises qui ont besoin d’être chargées par le haut à l’aide d’une grue par exemple, comme les produits manufacturés volumineux et lourds. Celles-ci ne doivent pas dépasser la hauteur du conteneur pour des raisons de sécurité, et une bâche recouvre le toit. Les produits en vrac (blé, minerais) peuvent aussi être transportés. Son prix tourne autour de 4 400€.

Les conteneurs flat racks n’ont pas de parois latérales et les parois d’extrémité sont soit fixes (fixed end) soit mobiles (collapsibles). Les produits peuvent donc dépasser en hauteur et en largeur (tuyaux, bobines, barres en acier…). Il faut compter à peu près 4 500€.

Le conteneur citerne (Tank container) transporte lui tous les liquides, qui peuvent être dangereux ou non. L’acier est inoxydable et isolée avec une couche protectrice. La tôle présente une épaisseur différente et les soudures varient en fonction du produit transporté. Il peut contenir entre 14 000 et 26 000 litres de liquides. Il coûte 25 000€.

Le conteneur Bulk est adapté aux produits solides en vrac (ciment, céréales, granulés…) car le chargement se fait par gravitation. Il coûte 4 400€.

Vous l’aurez compris, ces choix dépendront donc bien entendu de vos besoins, en fonction de votre type de marchandises, de l’urgence de l’envoi, du volume et de la quantité. Mais pas seulement, vous pouvez faire rendre le transport le plus écologique possible, via notamment le transport multimodal.

 

Share This