Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à l’impact environnemental et à l’utilité des emballages. Les entreprises et les prestataires logistiques doivent saisir cette opportunité pour agir et innover en proposant une offre nouvelle à leurs clients.

Au cours de leur vie, plus de 80% des français indiquent avoir déjà remarqué des emballages trop volumineux, trop lourds ou trop luxueux. Et lorsqu’on les interroge sur leurs critères de choix, l’environnement est de plus en plus mis en avant dans la gestion des déchets. La recyclabilité de l’emballage est une préoccupation constante, au même titre que l’ergonomie de l’emballage. Pour 61% des français, la présence de matière recyclée joue en faveur de l’image des marchandises ou des marques. Dans le même temps, 30% des consommateurs disent faire attention à ne pas acheter de marques dont ils réprouvent le comportement environnemental et qui ne se préoccupent pas du développement durable. Les éco-emballages ont bel et bien le vent en poupe. Pour les entreprises et organismes de manière générale, il s’agit d’un signal fort de leur engagement, d’un levier de différenciation et d’un moyen de fidélisation du consommateur. Il est un levier supplémentaire pour intégrer une véritable démarche RSE au cœur de votre stratégie, et conquérir de nouveaux clients.

 

Pourquoi adopter des éco-emballages pour votre entreprise ?

 

eco-emballage-carton

 

De nombreuses entreprises ont d’ores-et-déjà décidé d’adopter des éco-emballages dans le cadre d’une démarche de recyclage innovante et responsable. D’abord, il s’agit d’envoyer un signal positif auprès des clients pour les informer de votre démarche durable et responsable en faveur de l’environnement. Par exemple, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à privilégier la naturalité, avec des emballages en papier kraft 100% naturel biodégradable certifié PEFC, permettant de remplacer ceux en plastique, recyclable ou non .

Pour d’autres, c’est aussi un levier de différenciation par rapport aux autres acteurs du secteur. En 2008, Danone fut la première entreprise du secteur agro-alimentaire à pratiquer une politique active de réduction des emballages et donc des déchets. Véritable vitrine d’un article, le packaging se doit d’être attrayant pour conquérir le consom’acteur ! L’environnement enrichit l’image de la marque, forge ses valeurs intrinsèques en vue d’un achat ou d’un nouvel achat. Enfin, c’est une preuve de dynamisme, soulignant votre capacité à vous adapter rapidement aux attentes nouvelles des consommateurs en matière de tri et de gestion des déchets. A ce titre, les retombées positives sont multiples : 86% des français estiment que l’éco-emballage améliore l’image de l’entreprise et 41% estiment que leur fidélité est impactée positivement.

Enfin, de nombreuses entreprises ont obtenu une augmentation de leurs revenus suite à la vente de produits éco-conçus. Tout comme l’emballage recyclable, les éco-emballages coûtent moins cher, et permettent d’alléger la logistique, le tout couplé à une augmentation des ventes. La marge de ce type de produits est souvent supérieure (ou similaire) à celle des produits traditionnels et cela contribue au développement durable.

 

Quelle démarche adopter pour proposer des éco-emballages ?

 

Pour parvenir à proposer une offre satisfaisante au client, il est nécessaire de suivre plusieurs étapes indispensables.

  1. Fixer le type précis d’éco-emballage désiré. Tous ne se ressemblent pas, et ne conviennent pas à tous les produits.
  2. L’intégrer à vos produits déjà existants. Pour cela, un groupe de travail est généralement dédié à ce projet pour lister les fonctions attendues de l’emballage, définir les besoins et enjeux de chacun.
  3. Mesurer le bilan environnemental « avant action » grâce à une approche du cycle de vie du produit.
  4. Rechercher des solutions concrètes d’éco-conception.

Votre objectif est de parvenir à satisfaire 3 impératifs majeurs :

  • Il ne faut pas altérer l’usage de l’article  ni ses fonctions à cause de l’emballage
  • L’impact environnemental du produit doit être appréhendé dans sa globalité, et pas seulement à l’aune de son emballage. Repenser son transport, sa vente et la fabrication de la marchandises en elle-même est essentiel
  • Il doit être conforme aux réglementations en vigueur

 

 

Quelles sont les meilleures innovations déjà appliquées ?

 

eco-emballage-recyclage

 

Plusieurs entreprises se sont déjà lancées dans la commercialisation d’éco-emballages, et ont vu leurs efforts couronnés de succès.

Les étuis carton des bonbons Ricola ont été allégés sans modification de l’aspect du produit pour le consommateur. Pour la marque, ce sont 20 tonnes de carton économisées chaque année !

Les pochons individuels du Petit écolier de Lu ont réduit leur taux d’encrage de 90%. Ce sont plus de 36 000 litres d’encres économisés chaque année !

Enfin, Blédina a réduit les dimensions de l’assiette bébé et donc allégé chaque élément de l’emballage, générant une économie totale de 13% de son volume. Dans le même temps, la palettisation du produit a augmenté de 40%.

Des organismes sont également spécialisés dans la collecte et le recyclage des emballages. C’est par exemple la cas de Citeo, une société née de la fusion entre Eco-Emballages et Ecofolio, qui est devenue l’acteur de référence en France dans ce domaine. Citeo accompagne les entreprises dans le traitement de leurs déchets. En effet, en France, les sociétés ont l’obligation de contribuer financièrement à la collecte, au tri sélectif et au recyclage des conditionnements ménagers des marchandises qu’elles vendent aux consommateurs.

 

Les procédés existants pour adopter une véritable démarche de mise en place des éco-emballages sont nombreux. De l’utilisation de matières premières plus respectueuses de l’environnement, en passant par la mise en forme, le transport ou la fin de vie des emballages, les pistes d’innovations sont nombreuses et dépendent de chaque produit. Créer un groupe de travail pour mener une vaste réflexion sur ces sujets est souvent une excellente solution pour parvenir à vos objectifs.

Share This